VIVRE SAVIGNY-LE-TEMPLE (77) - Le blog d'Alain Briard

Mot clé - Social

Fil des billets

« TRAITEMENT DE CHOC » pour le Code du Travail

TRAITEMENT_DE_CHOC_2.jpg

Fin Août, lors de l’Université d’été du Medef, Macron était ovationné par les patrons, ravis d’aise devant sa saillie contre les 35h. Quelques jours plus tard, c’est Valls qui en a rajouté une couche, dans le détricotage des droits sociaux, en s’en prenant au Code du Travail. S’il ne s’était agi que d’une déclaration à la va-vite de deux membres de la troïka française .....Mais c’est que le même refrain a été repris en coeur, certes à Droite, mais bien timidement, puisque même Gattaz demeure muet sur le sujet.... Non, c’est la Social-Démocratie qui s’est attelée à la tâche, encore une fois pour bien montrer à la Droite & au patronat qu’elle sait faire « le sale boulot » ! (çà me donne l'occasion, il n'est jamais trop tard, de créer une nouvelle catégorie cinématographique, en faisant référence au film avec Delon & Girardot)

Lire la suite...

 

Y a-t-il encore des Classes sociales ?

classes_soc_-in_galit_s.1.jpgLa question est loin d’être saugrenue alors que les discours politiques s’articulent autour du sort ou de la place des « classes moyennes » et que d’aucuns, y compris à Gauche, affirment qu’ils n’ont jamais cru à « la lutte des classes » ! Sans vouloir faire savant en reprenant la distinction marxiste de « classe en soi » (des propriétés sociales, économiques, culturelles, …propres à un groupe social le distinguent des autres groupes) et « classe pour soi » (quand ce groupe social a conscience de cette altérité et sait se mobiliser pour défendre ses intérêts), l’on doit affirmer que les classes existent bel et bien, au-delà de la segmentation opérée par l’INSEE lors des recensements de population. Mais celles qui ressortent de l’analyse de la société ne sont nullement ces introuvables classes moyennes, où chacun peut s’y retrouver, du simple employé (qui ne veut nullement être assimilé à un ouvrier) au cadre supérieur (qui n’entend pas être reconnu comme privilégié). Non, celles qui apparaissent au grand jour, ce sont d’une part les classes supérieures (cf les travaux des Pinçon-Charlot) et ……les « classes populaires » !

Lire la suite...

 

La PORTE ouverte ..... au MEDEF

Gattaz.Guignols.1.jpgLa patronat n'a jamais renoncé à remettre en cause les avancées sociales du 20ème siècle : en 2007, Kessler, l’idéologue du MEDEF disait vouloir revenir sur les conquêtes sociales issues du programme du Conseil National de la Résistance. Aujourd’hui, Gattaz, le général en chef, entend enterrer les acquis obtenus en Mai 68. Depuis quelques mois, le patronat, notamment sa branche la plus réactionnaire (entre autres l’UIMM), lance des offensives tous azimuts contre les acquis sociaux : contre les 35h, les jours fériés, l’assurance-chômage, le contrat de travail, …. Mais pour le travail du dimanche et l'extension du travail de nuit, ….

Le problème, c’est que le gouvernement socialiste répond au garde-à-vous ! Quant à l’UMP, bien embarrassée par la politique de Droite du couple Hollande/Valls, elle donne dans la surenchère

Lire la suite...

 

« L’Austérité en Europe est une erreur » : !?

PS_-_europ_ennes___aust_rit____erreur__.jpgNon, ce n’est pas la déclaration d’un responsable du PCF, que vous n’auriez pas pu entendre de toute façon, même sur les chaînes de service public (France 2, France 3, la 5, ARTE, LCP), vu la censure dont fait l’objet le PCF. Non, ce n’est pas non plus celle d’un économiste « atterré » ou d’un membre d'ATTAC ! Non, c’est l’accroche d’un tract du PS qui lance sa campagne pour les élections européennes du 25 mai. Et le contenu vaut son pesant de cacahouètes, quand on sait ce qu’ont fait, en se réclamant du socialisme, messieurs Blair en Angleterre, Schröder en Allemagne, Zapatero en Espagne & Papandréou en Grèce et ce que veut nous faire accepter le nouveau couple Hollande-Valls chez nous !

Lire la suite...

 

UN ENGAGEMENT « VAUT MIEUX QUE DEUX TU L’AURAS » (pour plagier J.de La Fontaine)

Jeunes_1.jpgC’était une proposition phare du PCF/Front de gauche aux élections régionales de 2010. Le Conseil régional d’Île-de-France vient (au bout de près de 4 ans, quand même !) d’adopter, sur proposition d’Henriette Zoughebi, vice-présidente communiste en charge des Lycées et des Politiques éducatives, la tarification au quotient familial des cantines des lycées. Pour les élus du groupe Front de gauche (PCF, Gauche Unitaire et Alternative Citoyenne), c’est une mesure de justice sociale, d’égalité, une décision qui améliore concrètement la qualité de vie des jeunes en permettant au plus grand nombre des lycéens d’accéder à la restauration scolaire.

Lire la suite...

 

« LA FIN D'UN DOGME »

Une-Libe-Fin_Dogme.bmp En retard à l’allumage, c’est ainsi que titrait jeudi 21/11 le journal Libération (L’Huma en parlait dès la veille avec sa Une : « L’Aveu »). Quel dogme ? Le pape François vient-il d’annoncer que Marie n’était plus vierge après avoir eu Jésus ? Les Musulmans acceptent-ils que l’on fasse le portrait de Mahomet ? Que nenni, il n’est nullement question de religion ici mais bel & bien d’économie et c’est une sacrée claque pour ceux qui depuis des mois, sinon des années, n’ont que les mots ‘austérité’, ‘rigueur’, ‘réduction des déficits’ et ‘baisse des dépenses publiques’ à la bouche ! En effet, c’est par l’un des plus éminents économistes de la Commission européenne (toutes les politiques économiques préconisées par l'UE sont en effet basées sur ses travaux) qu’arrive le coup bas : il vient de pondre une note qui révèle les conséquences désastreuses des politiques de rigueur dans la zone euro.

Lire la suite...

 

Communiqué de presse du groupe Front de Gauche du Conseil général 77

"Les élus du groupe Gauche Républicaine et Communiste continuent de s’inquiéter de l’insuffisance des mesures engagées et des conditions dans lesquelles le budget pour 2014 du Conseil Général se prépare".

"Le dernier trimestre 2013 est marqué par une forte hausse des Allocations Individuelles de Solidarité pour le handicap, les personnes âgées ou le RSA. Cette hausse révèle la progression du nombre d’hommes et de femmes qui, sur le territoire seine-et-marnais, dépendent de ces allocations pour vivre. A cela s’ajoute un nombre tout aussi croissant et inquiétant de travailleurs et de travailleuses confrontés quotidiennement à de graves difficultés économiques" (...)

"Malgré tout, le gouvernement reconduit (l)es politiques (d'austérité). La loi de finances pour l’année 2014 prévoit une réduction de 1,5 milliard d’euros aux collectivités locales. Pour le département de Seine-et-Marne, l’impact pour 2014 est évalué à environ 4 millions d’euros". (...)

Le risque est donc grand "de voir disparaitre des pans entiers de service public, d’affaiblir l’autonomie des collectivités locales et donc la démocratie".

"Le Département est l’une des collectivités qui accompagne les populations pour traverser cette période. Il est la collectivité chef de file de la solidarité. Et le Conseil général de Seine-et-Marne a volontairement mis cette valeur au coeur de sa politique. La majorité départementale (PS/PCF ndlr) s’est construite autour de ces valeurs de solidarité : le logement social, la prévention spécialisée, la téléassistance, l’enfance et la jeunesse, le sport pour tous"... "Plus que jamais la population seine-et-marnaise a besoin de ces politiques".

"La majorité du Conseil général de Seine-et-Marne dénonçait hier le refus du gouvernement Sarkozy–Fillon d’honorer sa dette envers les collectivités territoriales. Ce qui ne pouvait être admis hier ne peut l’être aujourd’hui". (...) "Or on sait que pour la Seine-et-Marne à elle toute seule ce sont 100 millions d’euros qui manquent cette année pour compenser ces allocations" (...)

"Pourtant des richesses continuent de s’accroitre sans être mobilisées" :

  • "Les 500 plus grandes fortunes françaises détiennent 267 milliards €".
  • "Les prévisions de profits des groupes du CAC 40 sont estimées à plus de 80 milliards d’euros pour 2013, dont la moitié est accaparée par les dividendes des actionnaires"

"Sans parler de la fraude et de l’évasion fiscale nationale et internationale qui font perdre à notre pays 60 à 80 milliards d’euros chaque année (...) Un dixième de ces richesses suffirait à rembourser la dette d’une année de l’Etat envers tous les départements". (...)

C'est la raison pour laquelle ''"les élus du Groupe Gauche Républicaine et Communiste appellent les Seine-et-Marnais à venir s’exprimer lors des réunions publiques organisées dans le cadre de la préparation du budget du Département".''

Cela tombe bien, l'une d'entre elles est prévue sur Sénart, le 3 décembre au SAN (Hôtel de la Communauté, derrière le Carré Sénart)

 

Toujours plus fort ……dans l’ « Effort »

Sant__1.jpg Cette fois, c’est la Ministre de la Santé qui abuse du superlatif : « effort historique » s’agissant de la réduction des dépenses de santé pour diminuer le « trou » de la Sécu, objectif avoué du projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale pour 2014. Certes, contrairement à la méthode Sarkozy qui consistait à faire payer toujours plus les usagers, le gouvernement a heureusement renoncé à de nouveaux déremboursements de médicaments ou à de nouvelles franchises. Mais si le contenu est quelque peu différent, la philosophie de combler les déficits au nom de la rigueur budgétaire reste dans le sillon creusé par la Droite pendant dix ans.

Lire la suite...

 

RETRAITES : Propositions Alternatives

Retraite_Vivre.jpg Le Gouvernement et ses courroies de transmission idéologiques (CFDT, Terra Nova, ...) nous serinent que « l’on ne peut pas faire autrement », sans vouloir entendre ceux qui ont à cœur de défendre le modèle français de protection sociale. Ayrault a reçu les syndicats mais est resté sourd à leurs propositions, qui, certes, prennent le contre-pied de son projet de loi. Mais l’entreprise de désinformation institutionnelle ne saurait tuer le débat public. Ainsi, quant à tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les retraites mais que les « experts » n’osent vous raconter, Catherine Mills, Maître de Conférences à l’Université Paris-I Panthéon Sorbonne, et Frédéric Rauch, rédacteur en chef de la revue Économie et Politique, apportent un démenti cinglant à la logique libérale du projet gouvernemental.

Lire la suite...

 

EFFORT ! QUEL EFFORT ?… ou le CHANGEMENT dans la CONTINUITÉ

Ayrault.1.jpg Çà y est …., enfin …, ouf, il était temps……Ayrault a annoncé que l'Etat allait faire un effort « sans précédent » pour le budget 2014 : 15 milliards ! Chouette, de l’argent pour financer l’éducation, la santé, l’emploi, le logement, la culture !

Ben…. Non ! Ce sont 15 milliards d’économies, selon l’orthodoxie libérale, désormais bien en cour à l’Elysée, à Matignon & à Bercy. Il ne s’agit en fait que de la reconduction du budget 2013 dont 10 milliards avaient déjà été votés pour cause de rigueur budgétaire. Pourtant, il convient de se rappeler, malgré le discours rigoriste, les 20 milliards octroyés aux entreprises (crédit impôt compétitivité)

Lire la suite...

 

Cri d'Alerte pour les Hôpitaux de Seine-et-Marne

logo_S_nat.gif Michel Billoux, sénateur communiste de notre département, a interpelé la Ministre des Affaires sociales & de la Santé sur la situation des hôpitaux publics du Sud-Seine-et-Marne, alors que, malgré le changement de gouvernement, c'est la même politique libérale qui s'applique, avec fermetures de lits et de services, et que les cliniques et autres groupes privés se frottent les mains devant la perspective des juteux partenariats public/privé.

Lire la suite...

 

Conseil Municipal du 28 Juin 2013

CM_1.jpg Il s’agissait, symboliquement, d’un conseil important. C’était en effet le dernier vote d’un compte administratif durant la mandature, celui de la gestion municipale pour l’année 2012. Mais c’était aussi le dernier avant le début des « grandes manœuvres », puisque, dès septembre prochain, la campagne des Municipales de Mars 2014 sera lancée. Quoique …. ! Vendredi soir, à en entendre certains et à constater le mutisme d’autres, l’on pouvait deviner, sans être grand clerc, que d’aucuns se positionnaient déjà dans la course à la Mairie !

Fidèle à mon engagement au service des Savigniens, fidèle à mon engagement politique aussi, je suis intervenu sur des délibérations qui me semblaient constituer, pour les habitants, des points très positifs, ce qui ne signifie pas pour autant taire d’éventuelles réserves.

« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » (Beaumarchais, Le Mariage de Figaro)

Lire la suite...

 

QUESTIONS au Président HOLLANDE (5)

Hollande_2012_-__lu_2.jpg Alors, François, qu'avez-vous attendu pendant ces 400 jours & quelques.....? Qu'attendez-vous encore....que la France devienne la Turquie ou le Brésil, que la Place de la Bastille ou celle de la Nation devienne la Place Takhir ou la Place Taksim ? Qu'attendez-vous surtout pour mettre en oeuvre vos "60 Mesures" ? Certes, vous avez créé la BPI (mesure 1) mais sans réels moyens et avec, déjà, le scandale du train de vie de ses dirigeants ; vous avez ‘surtaxé’ les riches (mesure 15) mais bien modestement ; vous allez permettre aux salariés ayant commencé à travailler tôt de pouvoir partir en retraite (mesure 18)...mais les autres ? ; vous venez de permettre le mariage homosexuel, mais après tant de tergiversations (mesure 31) ; vous proposez des emplois d'avenir pour les jeunes (mesures 33 & 34) mais il le voient bien bouché, ..........Donc, tout compte fait, « C’est un peu court, jeune homme ! »

F.Hollande_attend_1.jpg Etat des lieux de votre programme, un an après votre arrivée au pouvoir ..!

Lire la suite...

 

Le VOTE de la HONTE sur l'ANI

Concrétisation dans la loi de l’accord du 11 janvier entre le MEDEF et trois syndicats, le vote de l’Accord National Interprofessionnel, dit logo_AN.jpgde « sécurisation de l’emploi » ne peut que susciter le même sentiment que l’accord lui-même, mais, partant, avec davantage d’indignation puisqu’il légalise un recul social, les députés s’étant auto-limités à amender ce texte conformément à la volonté du Président Hollande. Au fait, vous saviez que ce projet venait en débat à l’Assemblée ? Sans doute pas puisque depuis mardi 2 avril, jour du début de la discussion, les médias n’ont parlé que de « l’affaire Cahuzac »

Lire la suite...

 

Accord « Flexibilité-Emploi » : un ANI qui vous veut du Mal !

logo_AN.jpg Depuis cet après-midi, le projet de loi visant à transcrire dans la législation l'accord signé le 11 janvier dernier par le MEDEF et trois organisations syndicales (voir l’article « L’Accord de la Honte » du 12.02), vient en discussion à l’Assemblée Nationale. C’est la raison pour laquelle, au nom des Communistes de Sénart, j’ai interpelé Olivier Faure, député socialiste de notre circonscription, pour lequel le PCF/Front de Gauche avait appelé à voter lors du second tour des élections législatives de juin 2012.

Lire la suite...

 

LICENCIEMENTS BOURSIERS

logo_AN.jpgLes députés PCF/Front de Gauche viennent de déposer à l'Assemblée Nationale une proposition de loi visant à interdire les licenciements qui ne sont motivés par aucun motif économique mais lorsque l'entreprise qui les décide poursuit une stratégie d erentabilité financière audétriment de ses salariés, de l'emploi et de l'appareil productif .Cette proposition avait déjà fait l'objet d'une présentation, il y a tout juste un an, devant le Sénat. Et bien que la Gauche y soit majoritaire, même de peu, ce texte avait été rejeté car quelques voix lui avaient manqué.

Extraits de l'exposé des motifs

Lire la suite...

 

Il faut faire payer …les Pauvres !

Cour_des_Comptes_1.jpg On n’arrête pas le progrès…..social ! Alors que le Gouvernement abuse des circonlocutions et autres périphrases pour nous expliquer qu’il faut se serrer la ceinture, cette haute et honorable institution qu’est la Cour des Comptes vient de trouver une recette imparable, et de plus compréhensible par tout le monde, pour résorber les déficits publics.

(Petite précision : la Cour des Comptes est chargée principalement de contrôler la régularité des comptes publics de l'État, des établissements publics nationaux, des entreprises publiques, de la sécurité sociale, ainsi que des organismes privés bénéficiant d'une aide de l'État ou faisant appel à la générosité du public. Elle ne manque pas d’épingler les dilapideurs d’argent public (qui font le régal de « Combien çà coûte ? »). Malheureusement, elle n’a pas son mot à dire sur l’utilisation des subventions d’Etat ou régionales par les entreprises privées !)

Lire la suite...

 

QUESTIONS au Président HOLLANDE (1)

Hollande_2012_-__lu_2.jpg

Finalement, c’est le cœur gros que je me résous à poursuivre mes interviews imaginaires du candidat devenu Président, d’où le changement d’intitulé. Voulant être « normal » (sic !), il donne l’impression que le costume de Président ne lui sied pas. Cela ne me gêne en rien : mieux vaut un Président discret mais efficace qu'un gesticulateur dont on a vu pendant 5 ans les effets de manche et le bling-bling, sans parler de ses propos de charretier ! Oui mais voilà, voulant « donner du temps au temps », son gouvernement n’a pas encore vraiment enclenché la marche avant du train de la Gauche , censée s’engager sur la voie du « Changement, (c’est maintenant) »

Lire la suite...

 

REVOLUTION COPERNICIENNE - 1° phase (1)

r_volution_copernic_2.jpg Mon prof de philo de terminale disait que la seule révolution à laquelle il croyait, c'était celle de la terre autour du soleil. Pour reprendre la même image mais en affirmant que je crois à la révolution sur terre (et loin du soleil), j'entends montrer à quelques jours du 1° tour de la Présidentielle que le programme de J-L. Mélenchon et du Front de Gauche est la seule alternative crédible et progressiste pour sortir de la crise.



Pourtant, iconoclastes, les propositions du Front de Gauche? Sûrement ! Irréalistes, çà dépend ! Financièrement envisageables, certes oui ! Politiquement acceptables, « mais c’est bien sûr » ! Dans cette première partie (la seconde vous sera livrée pour les Législatives), je vous présente les propositions qui constituent le « minimum syndical » d’un gouvernement de Gauche, plus d’une n’étant que la remise en place de droits abolis ou réduits par la Droite, au niveau social ou économique ; d’autres étant la suppression et l’abrogation de mesures & de textes, appelés ’réformes’ par la Droite, qui ont ouvert la porte à la marchandisation des services publics ou favorisé les hauts revenus et soutenu la spéculation

Lire la suite...

 

BILAN de SARKOZY : « 5 ans, çà suffit » !

sarko_1.jpg « Je serai le président du pouvoir d’achat » : il avait raison, bien qu’il n’ait pas expliqué dans quel sens irait la courbe. Aujourd’hui, l’on peut vraiment affirmer qu’ il a été le président de la baisse du pouvoir d’achat

Et ce n’est pas vouloir faire preuve d’acharnement que de simplement dresser la liste, n’ayons pas peur du mot, des méfaits du sarkozysme ! Qu’il s’agisse de s’en prendre aux conquêtes sociales, de faire payer aux plus modestes et aux classes moyennes toujours plus pour des services publics vendus à l’encan, d’offrir cadeau sur cadeau aux possédants et aux plus riches, le mandat de Nicolas I°, tsar de la France éternelle, aura constitué un véritable recul de société, un retour en arrière de plusieurs décennies : en ce sens, Sarkozy, loin de tout modernisme, est bien un « réactionnaire »

Lire la suite...

 

L’Allemagne : un Modèle ?

Allemagne_2_____Mod_le_____Le_Monde_.jpg

« Modèle » signifie référence, sinon idéal, à reproduire, voire à copier. Nous les communistes, on a déjà donné avec l’URSS ! Alors que penser du pays de Mme Merkel, la meilleure amie de Sarkozy ? Il faut préciser, pour être honnête à l'égard de la "Dame de Fer" d'outre-Rhin, qu'elle n'a fait que prendre le relais des onze années de pouvoir du SPD (parti social-démocrate) : de 1998 à 2005, le règne sans partage du gouvernement Schröder, soutenu par les Verts; puis de 2005 à 2009, en coalition justement avec la Droite de Mme Merkel.

Bilan : aujourd’hui, le champion européen compte 6,5 millions de salariés pauvres, avec une politique familiale inexistante, qui fait que les femmes doivent choisir entre travailler ou élever leurs enfants ! Bel exemple de progrès social !

Allemagne_3.jpg

Lire la suite...

 

« Pourquoi je suis candidat »

Les 10 et 17 juin auront lieu les élections législatives pour renouveler l’Assemblée Nationale. Celle-ci, depuis 2007, est aux ordres de N.Sarkozy, des marchés financiers et des multinationales (pétrole, banque, bâtiment, armement,……) Au lendemain de l’élection, le 6 mai, du nouveau Président de la République, de Gauche je l’espère, les Législatives pourront porter une nouvelle majorité, cette fois-ci de Gauche, au service du peuple et du monde du travail.

logo_AN.jpg

Lire la suite...

 

QUESTIONS à François HOLLANDE (6)

EXCLUSIVE. Francois Hollande interviewed on RTL Radio Station in Paris Décidemment, François Hollande et le Parti socialiste ne comprennent vraiment rien à la politique. Ou plutôt, ils en ont une conception à laquelle je ne pourrais jamais souscrire : celle qui consiste à vilipender l’engagement du militant communiste tout en voulant faire (réel souci ou opportunisme ?) la même chose que ce qui fonde l’activité et la conviction de celui-ci : le rapport à la population, notamment la plus démunie. Donc un numéro 6 de « L’Heure de Vérité » très politique, voire très polémique.

Lire la suite...

 

« Comment peut-on être…..pour Bayrou ? »

bayrou_2.jpg L’on ne peut que pasticher cette sentence des Lettres Persanes de Montesquieu, lorsque l’on considère la stratégie du Modem et de son ‘leader’ et surtout lorsque l’on examine ses propositions. Comment quelqu’un, qui ne représente que lui-même, dont les amis changent allègrement de casquettes ou de vestes en fonction des circonstances ou des opportunités (notamment celles d’être élu), peut-il tromper son monde avec maestria ? Réponse : en en disant le moins possible de son programme et en taisant ses votes et ceux du MoDem dans les assemblées où ils siègent (Assemblée Nationale, Parlement européen et assemblées locales) ! Arnaque_1.jpg

Lire la suite...

 

CHANGEONS D’ÈRE !

La Droite a voulu depuis 2002, elle l’a dit ouvertement, et elle l’a fait, parfois en catimini, s’en prendre à des avantages et acquis sociaux, les remettre en cause, jusqu’à leur suppression : il suffit de se souvenir de la ‘réforme’ des retraites en 2010.

Pour elle, la situation actuelle, c’est la faute à ……Rousseau. Ou plutôt, elle avoue affirmer que c’est la faute aux socialo-communistes qui gouvernent la France, sinon au pouvoir, du moins dans les esprits !

Et d’égrainer ainsi les périodes ‘horribles’ pour notre pays que furent celles où une majorité de Gauche gouvernait et/ou lorsque des ministres de Gauche (PCF) siégeaient au gouvernement…. Les Sarkozy, Fillon, Guéant, Chatel, Morano et consorts…. devraient retourner à l’école et faire un peu d’histoire (c’est vrai que cette matière aussi, ils veulent la supprimer des programmes scolaires !)

Lire la suite...

 

CADEAU de DEPART

Il fallait bien qu’après 5 ans de faveurs à l’adresse du patronat, Sarkozy termine son mandat en beauté par un (ultime ?) cadeau aux employeurs. Ceux-ci vont en effet être autorisés à flexibiliser l’emploi en touchant à la durée du travail et au salaire sans l’accord du salarié.Cette idée géniale s’appelle, il fallait le trouver, « accords compétitivité-emploi » (sic !). Ainsi, la Droite offre aux patrons le droit de modifier unilatéralement le contrat de travail de leurs salariés, enfonçant un coin supplémentaire dans le Droit du Travail.

Lire la suite...

 

L’AUSTERITE ou La Grèce au régime ………grec !

Gr_ce_manif_1.jpgPrès de 100.000 personnes ont manifesté à Athènes pour dire non à la nouvelle saignée sociale d'une particulière dureté que vient de voter le Parlement, lors d’une séance de nuit. Parlement protégé par les forces de l’ordre. Parlement servile aux ordres de la force que lui impose la troïka (FMI, Banque centrale européenne et Union européenne, eux-mêmes inféodés aux marchés).

La Grèce s’enfonce dans la récession mais les Grecs en ont marre de se voir imposer un régime….grec, de se serrer la ceinture : ils ont déjà donné, et cela dure depuis 2009. Quand je vous disais que ce n’est pas avec l’austérité et la rigueur que l’on restaure la croissance !

« Merde, y’en a vraiment marre d’avoir encore raison »

Lire la suite...

 

A QUOI SERVENT LES PARLEMENTAIRES COMMUNISTES ?

logo_S_nat.gif Le PCF et le Front de Gauche en parlent depuis des mois, les sénateurs communistes l’ont fait : élaborer une proposition de loi interdisant les « licenciements boursiers ». La commission des Affaires sociales du Sénat, présidée par la communiste Annie David, a adopté ce texte qui doit passer en séance publique ce jeudi 16 février. Une certaine Ségolène avait repris l’idée, bref, elle nous l’a piquée ! Mais de quoi s’agit-il au juste et quel en est l’objectif ?

Lire la suite...

 

TOUT est POLITIQUE

PL_2.jpg Pierre Laurent, secrétaire général du PCF a répondu à l’invitation de la CGT à faire participer les forces politiques au meeting qu’elle a organisé sur la défense de la Retraite. Il s’y est rendu en conduisant une délégation du Parti, aux côtés des autres représentants du Front de gauche et du candidat commun à l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon. Dans son courrier, P.Laurent rappelle la nécessaire « indépendance des organisations syndicales et politiques ». La retraite étant une question de société qui engage « I'avenir commun de toutes les générations », « toutes les forces politiques et sociales attachées » à notre système par répartition doivent «investi(r) le débat public »

Lire la suite...

 

« TVA sociale » : Encore une Arnaque !

Arnaque_1.jpg

Le gouvernement a décidé de mettre en place une TVA sociale afin « de baisser les charges sur le travail » et ainsi de « créer de l’emploi en France et éviter que des produits importés ne soient vendus chez nous à bas coûts » : Bravo !

Double et noble objectif que de vouloir favoriser les exportations en baissant le coût du travail et, d’autre part, financer la protection sociale. Car, sous prétexte de protéger ou favoriser les produits français par rapport aux importations provenant de pays à bas coût de main d'œuvre, Sarkozy décide de supprimer les cotisations sur les salaires pour permettre aux entreprises françaises d'être compétitives; et de compenser le manque à gagner pour les organismes de Sécu par une hausse de la TVA ! Cette mesure peut avoir la simplicité de l’évidence. Mais en y regardant de plus près……Décryptage.

Lire la suite...

- page 1 de 2