VIVRE SAVIGNY-LE-TEMPLE (77) - Le blog d'Alain Briard

Mot clé - Patronat

Fil des billets

« TRAITEMENT DE CHOC » pour le Code du Travail

TRAITEMENT_DE_CHOC_2.jpg

Fin Août, lors de l’Université d’été du Medef, Macron était ovationné par les patrons, ravis d’aise devant sa saillie contre les 35h. Quelques jours plus tard, c’est Valls qui en a rajouté une couche, dans le détricotage des droits sociaux, en s’en prenant au Code du Travail. S’il ne s’était agi que d’une déclaration à la va-vite de deux membres de la troïka française .....Mais c’est que le même refrain a été repris en coeur, certes à Droite, mais bien timidement, puisque même Gattaz demeure muet sur le sujet.... Non, c’est la Social-Démocratie qui s’est attelée à la tâche, encore une fois pour bien montrer à la Droite & au patronat qu’elle sait faire « le sale boulot » ! (çà me donne l'occasion, il n'est jamais trop tard, de créer une nouvelle catégorie cinématographique, en faisant référence au film avec Delon & Girardot)

Lire la suite...

 

LIBÉRATION des CAMPS NAZIS

camps-1.jpg

Il y a 70 ans, en ce début 1945, l’avancée des armées alliées, Anglo-américains et Forces Françaises Libres à l’Ouest, Armée Rouge et partisans yougoslaves à l’Est, libérait les milliers de prisonniers survivant des camps de la mort, en Allemagne (Buchenwald, Dachau, Ravensbrück, …), en Autriche, en Pologne (Auschwitz, Teresin, …), en Tchécoslovaquie & en Yougoslavie, le Strutthoff, seul camp situé en France, ayant été libéré fin 1944. Dans la plupart des cas, les troupes n’ont rencontré aucune résistance, les nazis, ultime lâcheté de leur part, ayant abandonné les prisonniers à leur triste sort.

Lire la suite...

 

La PORTE ouverte ..... au MEDEF

Gattaz.Guignols.1.jpgLa patronat n'a jamais renoncé à remettre en cause les avancées sociales du 20ème siècle : en 2007, Kessler, l’idéologue du MEDEF disait vouloir revenir sur les conquêtes sociales issues du programme du Conseil National de la Résistance. Aujourd’hui, Gattaz, le général en chef, entend enterrer les acquis obtenus en Mai 68. Depuis quelques mois, le patronat, notamment sa branche la plus réactionnaire (entre autres l’UIMM), lance des offensives tous azimuts contre les acquis sociaux : contre les 35h, les jours fériés, l’assurance-chômage, le contrat de travail, …. Mais pour le travail du dimanche et l'extension du travail de nuit, ….

Le problème, c’est que le gouvernement socialiste répond au garde-à-vous ! Quant à l’UMP, bien embarrassée par la politique de Droite du couple Hollande/Valls, elle donne dans la surenchère

Lire la suite...