VIVRE SAVIGNY-LE-TEMPLE (77) - Le blog d'Alain Briard

Mot clé - Entreprise(s)

Fil des billets

« TRAITEMENT DE CHOC » pour le Code du Travail

TRAITEMENT_DE_CHOC_2.jpg

Fin Août, lors de l’Université d’été du Medef, Macron était ovationné par les patrons, ravis d’aise devant sa saillie contre les 35h. Quelques jours plus tard, c’est Valls qui en a rajouté une couche, dans le détricotage des droits sociaux, en s’en prenant au Code du Travail. S’il ne s’était agi que d’une déclaration à la va-vite de deux membres de la troïka française .....Mais c’est que le même refrain a été repris en coeur, certes à Droite, mais bien timidement, puisque même Gattaz demeure muet sur le sujet.... Non, c’est la Social-Démocratie qui s’est attelée à la tâche, encore une fois pour bien montrer à la Droite & au patronat qu’elle sait faire « le sale boulot » ! (çà me donne l'occasion, il n'est jamais trop tard, de créer une nouvelle catégorie cinématographique, en faisant référence au film avec Delon & Girardot)

Lire la suite...

 

HOLLANDE, l'autre ..... « PRÉSIDENT des RICHES »

Hollande___son_ennemi.jpg « Moi Président » avait dit un jour, il y a longtemps, bien avant d’être au pouvoir, qu’il ne les aimait pas, les riches. Il en avait remis une couche en janvier 2012, lors de son meeting au Bourget en dénonçant « (s)on ennemi, la finance » qui « n’a pas de nom, n’est pas élu » mais qui, finalement, dirige le monde. Et, bêtes que nous sommes, nous l’avons cru ! Car, aujourd’hui, ceux qu’il n’aime pas, ses ennemis désormais, ce sont les pauvres, les « sans-dents » !

Lire la suite...

 

« On ne prête qu’aux Riches (les Banques) » !

BCE_-_immeuble.jpg C’est une dépêche de l’AFP qui nous l’a appris, mais il semble que seuls les Suisses l’aient reprise : ben oui, dès qu’ont parle de banques, nos amis Helvètes lèvent la main ! Ainsi, les banques de la zone Euro pourront emprunter 1000 milliards € à la BCE dans le cadre du nouveau programme annoncé le mois dernier, baptisé TLTRO (sic !), grâce au « Super Mario » qui trône à Francfort, Mario Draghi, le gouverneur de la BCE, ancien de chez Goldman-Sachs, la banque qui a participé à la banqueroute de la Grèce.

Lire la suite...

 

GATTAZ se SUCRE…avec l’Argent public !

Gattaz.2.jpg « Quand j’entends encore des expressions comme "cadeaux aux patrons", je pense que ces gens-là n’ont pas encore compris » : c’est Pierre Gattaz, patron du MEDEF, qui sortait cette saillie libérale, le 17 juin dernier. Est-ce à dire que « ces gens-là », c’est-à-dire vous, moi, votre voisin, votre collègue, ... ne comprennent rien à l’économie …… ? Ou plutôt que , comme je le subodore, pour eux, pour vous, pour nous, que les informations manquent et que, surtout, « l’on ne nous dit pas tout » ?

Lire la suite...

 

LA LUTTE (DES CLASSES) PAIE !

Affiche-Prenez_le_pouvoir.jpg L’une appartenait à un fonds d’investissement, l’autre à une multinationale de l’agro-alimentaire ; aujourd’hui, elles volent de leurs propres ailes car elles ne dépendent plus désormais que de leurs salariés, ouvrières & ouvriers pour la plupart ! Ceux-ci ont obtenu une « victoire historique » face à deux symboles du capitalisme mondialisé et les entreprises des ‘Fralib’ & des ‘Pilpa’ viennent de rouvrir leurs portes sous forme de coopératives.

Lire la suite...

 

« L’Europe libérale ne protège pas des rapaces de la finance »

Europe.4.jpgSavez-vous qu'il y a des élections dans 3 semaines ......les Européennes du 25 Mai ? Non ? C'est normal, comme pour les législatives en 2012, nulle information officielle, nul reportage, nul débat dans les médias, notamment publics, sur ces élections pourtant d'importance puisque aujourd'hui, quasiment 9 lois sur 10 votées par le Parlement ne sont que la transposition dans le droit français des mesures décidées à Bruxelles ! Et surtout, c'est bien au niveau européen, à la Commission essentiellement, c'est-à-dire par des fonctionnaires, personnages grassement payés, mais non élus, donc non légitimes, que sont prises des mesures aussi graves que la remise en cause des droits sociaux, la marchandisation de la culture & de la santé, ou l'importation des produits agricoles américains OGM !

LeHyaric.1.pngDonc, en avant première, et peut-être en dernière au regard de la diligence avec laquelle France 2, France 3, Arte ou LCP, la 5, font preuve pour promouvoir ce scrutin, je vous livre ci-dessous l'analyse de Patrick Le Hyaric, député européen sortant et tête de liste en Île-de-France pour le Front de Gauche.

Lire la suite...

 

G20 & « mesures impopulaires »

G20.1.jpgC’est étonnant comme l’information ne circule pas à la même vitesse et/ou dans la même direction selon l’angle sous lequel on l’observe. Prenez le G20, réunion des 20 pays les plus riches du monde : en général, l’on glose sur la cravate d’un tel, la santé d’un autre ou la compagne (ou l’absence de cette dame) d’un certain ! Mais sur les vraies décisions qui s’y prennent, Nada !

Eh bien, je suis en mesure de vous dire que le dernier opus de ce cénacle n’a rien à voir avec le nom de l’enseigne dont il est l’homonyme (les magasins G20) : on peut attendre en vain une hausse du pouvoir d’achat car point de rabais, nulle promo, ni « hard discount » !

Lire la suite...

 

1er Décembre : pour une (vraie) Réforme fiscale

Affiche-NON_TVA__Taxons_K.jpg

Le candidat François Hollande l’avait promise, le Président Hollande François la repousse aux calendes grecques même si le Premier Ministre affirme vouloir l’inscrire dans son agenda. En effet, engager une véritable « révolution copernicienne » de l’impôt (progressivité accrue de l’IRPP, suppression de la hausse de la TVA prévue au 1er janvier, réduction du taux de TVA sur les produits courants, taxation des ‘succédanés’ improductifs du capital) est un gage de justice sociale, voire d’efficacité économique. Sur ce dernier point, il n’est que de songer au crédit impôt compétitivité de 20 milliards accordé au patronat sans aucune condition de résultat en termes d’emploi, de formation et d’investissement productif !

Affiche-1erD_cembre.bmp

GRANDE MARCHE dans PARIS

Le 1er DÉCEMBRE

à 13h30 – de la Place d’Italie vers Bercy



Que François Hollande applique enfin, un tant soit peut, le programme pour lequel il a été élu ! On peut y lire, notamment, « Engager une grande réforme fiscale » (mesures 9 & 14).

En mai dernier, il se vantait d’avoir réalisé en 1 an, en grande partie, ses promesses : j’ai bien cherché, ni l’ANI, ni les cadeaux au patronat, ni le report de l’âge de la retraite n’y figuraient pourtant !

Front de Gauche

Affiche-_R_volution_fiscale.jpg

PCF.foule_et_drapeaux.jpg

 

L’histoire de GAD (l’abattoir) moins drôle que celles de Gad (Elmaleh)

GAD.jpg Tristes images, reprises avec délectation par les JT, que celles de salariés qui s’invectivent, s’apostrophent et se bousculent devant leur lieu de travail au nom du …droit de travailler. Les uns ont perdu leur emploi depuis l’annonce de la fermeture de leur entreprise, les autres craignent de le perdre, mais tous font partie du groupe CECAG, propriétaire de plusieurs abattoirs en Bretagne. Qu’est-ce qui a bien pu déclencher cette bataille rangée entre salariés, dans une région actuellement en ébullition ? Tout simplement, le chantage à l’emploi…ou plutôt au chômage, de la part du patron, sans doute un de ceux qui, arborant fièrement un bonnet rouge, a protesté contre l'éco-taxe !

Retour sur les faits

Lire la suite...

 

PAUVRES PATRONS !......?

Imp_ts__enfer_fiscal-_Une_Valeurs_actuelles1_.jpgImpôts, Charges & Taxes : à en croire les Unes et certains éditorialistes, les Français seraient saisis d’un « ras-le-bol fiscal ». Or, comme l’écrit Le Monde, « La France est un enfer fiscal bien connu doté d’oasis moins bien connus »  ; et encore, cette boutade ne reflète qu’une partie de la réalité, les oasis où patrons et hauts revenus savent venir se reposer, véritables paradis fiscaux hexagonaux, tandis que l’enfer fiscal est pavé de bonnes …..mesures gouvernementales, qui peuvent difficilement passées pour un carcan totalitaire ! Au final, plutôt que d’être de pauvres contribuables ployant sous le joug de l’impôt, les entreprises (et je ne vais pas parler de la situation individuelle des patrons, de leurs salaires stratosphériques, de leur optimisation fiscale et du « bouclier » de Sarkozy), profitent pleinement de dispositifs mis en place généreusement par les gouvernements, de droite & de "gauche"

Lire la suite...

 

Rude Coût du Capital

Arnaque_1.jpgPour en finir avec l’Arnaque qui consiste à expliquer, à marteler plutôt, que les entreprises doivent faire face à d’insupportables « coûts du travail » et autres charges salariales. Mais de quoi parle-t-on exactement ? De l’odieuse obligation qui consiste à rémunérer les salariés, du luxe qui permet de les former, du chantage à vouloir que les entreprises participent au financement de la protection sociale ?

Non, ce que d’aucuns appellent le « coût du travail », nous, communistes, nous le considérons comme la richesse créée par les salariés, la formation qui leur permet d’être plus performants ! Pourtant à écouter « journalistes spécialisés » (de Closets, Lechypre et autres Lenglet) et « experts ès Science Éco » ( E.Cohen, M.Godet & autres Saint-Etienne), l’on ne saurait mieux résumer leurs propos que par un terme qu’il convient de remettre à la mode (comme le furent, avec la crise de 2008 : capitalisme, spéculation, …) : « idéologie dominante », souvent appelée également « pensée unique ».

Ainsi, parlons peu mais parlons bien, parlons donc du « COÛT du CAPITAL » !

Lire la suite...

 

RETRAITES : Propositions Alternatives

Retraite_Vivre.jpg Le Gouvernement et ses courroies de transmission idéologiques (CFDT, Terra Nova, ...) nous serinent que « l’on ne peut pas faire autrement », sans vouloir entendre ceux qui ont à cœur de défendre le modèle français de protection sociale. Ayrault a reçu les syndicats mais est resté sourd à leurs propositions, qui, certes, prennent le contre-pied de son projet de loi. Mais l’entreprise de désinformation institutionnelle ne saurait tuer le débat public. Ainsi, quant à tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les retraites mais que les « experts » n’osent vous raconter, Catherine Mills, Maître de Conférences à l’Université Paris-I Panthéon Sorbonne, et Frédéric Rauch, rédacteur en chef de la revue Économie et Politique, apportent un démenti cinglant à la logique libérale du projet gouvernemental.

Lire la suite...

 

EFFORT ! QUEL EFFORT ?… ou le CHANGEMENT dans la CONTINUITÉ

Ayrault.1.jpg Çà y est …., enfin …, ouf, il était temps……Ayrault a annoncé que l'Etat allait faire un effort « sans précédent » pour le budget 2014 : 15 milliards ! Chouette, de l’argent pour financer l’éducation, la santé, l’emploi, le logement, la culture !

Ben…. Non ! Ce sont 15 milliards d’économies, selon l’orthodoxie libérale, désormais bien en cour à l’Elysée, à Matignon & à Bercy. Il ne s’agit en fait que de la reconduction du budget 2013 dont 10 milliards avaient déjà été votés pour cause de rigueur budgétaire. Pourtant, il convient de se rappeler, malgré le discours rigoriste, les 20 milliards octroyés aux entreprises (crédit impôt compétitivité)

Lire la suite...

 

Conseil Municipal du 28 Juin 2013

CM_1.jpg Il s’agissait, symboliquement, d’un conseil important. C’était en effet le dernier vote d’un compte administratif durant la mandature, celui de la gestion municipale pour l’année 2012. Mais c’était aussi le dernier avant le début des « grandes manœuvres », puisque, dès septembre prochain, la campagne des Municipales de Mars 2014 sera lancée. Quoique …. ! Vendredi soir, à en entendre certains et à constater le mutisme d’autres, l’on pouvait deviner, sans être grand clerc, que d’aucuns se positionnaient déjà dans la course à la Mairie !

Fidèle à mon engagement au service des Savigniens, fidèle à mon engagement politique aussi, je suis intervenu sur des délibérations qui me semblaient constituer, pour les habitants, des points très positifs, ce qui ne signifie pas pour autant taire d’éventuelles réserves.

« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » (Beaumarchais, Le Mariage de Figaro)

Lire la suite...

 

70° Anniversaire du CNR

CNR-J.Moulin.jpgLe 27 Mai 1943, le Conseil national de la Résistance (CNR) se réunissait pour la première fois sous la présidence de Jean Moulin : il était chargé diriger et coordonner les différents mouvements de la Résistance intérieure française, de la presse, des syndicats et des membres de partis politiques hostiles au gouvernement de Vichy. La guerre avait alors pris un tournant décisif : au Sud, les alliés avaient débarqué en Afrique du Nord en novembre 1942 ; à l’Est, c’est Stalingrad, les armées allemandes plient devant l’Armée rouge. Mais les Américains se méfient autant des communistes que de de Gaulle. C’est ce dernier qui missionne un préfet révoqué par Pétain, J.Moulin, pour organiser la résistance et préparer la libération. Neuf mois plus tard, en mars 1944, le CNR fait paraître son programme, « Les Jours Heureux »

Lire la suite...

 

MORALISER la VIE POLITIQUE ? (3) ou " au Fond, c'est Simple....."

Alors, quelles solutions ? L'annonce, par F.Hollande, de mesures favorisant les investigations et réprimant durement les "contrevenants" doivent être appréciées à leur juste valeur. Elles ne seront efficaces que si elles sont réellement mises en oeuvre. Mais s'attaquer à la fraude en elle-même ne suffit pas. Il convient de mettre fin à toutes sortes de dispositifs qui la permettent et l'encouragent : mais là, c'est une autre histoire, car cela signifie s'attaquer au "système", oui, oui, au capitalisme lui-même !

Lire la suite...

 

MORALISER la VIE POLITIQUE ? (2) ou "sur le Fond"

Cahuzac.jpg« L’affaire Cahuzac » & ses suites ont soulevé davantage de questions qu’elles n’ont apporté de réponses . Ne faut-il pas y voir comme une sorte de paradigme, ou dit autrement, « l’arbre qui cache la forêt » ou « la partie émergée de l’iceberg » : la déclaration de patrimoine ne règle rien car il existe plusieurs manières de la contourner : biens aux noms du conjoint ou des enfants, part de sociétés commerciales ou de SCI à des prête-noms, …… Cette affaire met en lumière les relations entre le monde politique et le monde des affaires, qui ont toujours existé, mais ce qui est nouveau, c’est que ce sont des gens qui se réclament de la « Gôche » qui y sont empêtrés. Quant au problème de fond de la fraude et de l’évasion fiscales, il n’est qu’un avatar supplémentaire de notre radieux mode d’organisation économique et de ses succédanés politiques et sociaux, j’ai nommé le capitalisme et ses déclinaisons libérales.

Lire la suite...

 

La LUTTE des CLASSES....à Savigny !

palettes__ATS_.bmpConnaissez-vous ATS et en connaissez-vous les conditions de travail ? Cette petite entreprise de la zone industrielle (quelques 30 salariés) dont l’activité est le re-conditionnement/réparation de palettes emploie surtout une main d’œuvre non qualifiée. Bien qu’à notre porte et de petite taille, cette société a connu un bref « conflit social », une grève de quelques jours : à ce titre, elle constitue un cas d’école du système capitaliste, car s’y retrouve toute la logique du système d’exploitation dans une économie mondialisé. Explications.

Lire la suite...

 

MORALISER la VIE POLITIQUE ? (1) ou "Pour la Forme"

Cahuzac.jpgJe me décide (enfin ?) à parler de « l'affaire Cahuzac », deux semaines jour pour jour après les aveux de l’ex-Ministre du Budget, deux semaines durant lesquelles la terre semble s’être arrêtée de tourner tant l’on nous a rebattu les oreilles sur le mensonge du spécialiste en implants capillaires. En charge justement de faire la chasse à la fraude et à l’évasion fiscales, on se demande comment le poste de Ministre des Finances a bien pu échoir à Cahuzac ? Ses révélations ont surtout donné lieu à un drôle de ballet de déclarations, sorte de valse hésitation, de la « Danse des Sept Voiles » (la « transparence » revendiquée) au lendemain du 2 avril, jusqu’à la « Danse macabre » (sus aux « populistes » !) une semaine plus tard suite aux mesures annoncées par l’exécutif..

Lire la suite...

 

Le VOTE de la HONTE sur l'ANI

Concrétisation dans la loi de l’accord du 11 janvier entre le MEDEF et trois syndicats, le vote de l’Accord National Interprofessionnel, dit logo_AN.jpgde « sécurisation de l’emploi » ne peut que susciter le même sentiment que l’accord lui-même, mais, partant, avec davantage d’indignation puisqu’il légalise un recul social, les députés s’étant auto-limités à amender ce texte conformément à la volonté du Président Hollande. Au fait, vous saviez que ce projet venait en débat à l’Assemblée ? Sans doute pas puisque depuis mardi 2 avril, jour du début de la discussion, les médias n’ont parlé que de « l’affaire Cahuzac »

Lire la suite...

 

Accord « Flexibilité-Emploi » : un ANI qui vous veut du Mal !

logo_AN.jpg Depuis cet après-midi, le projet de loi visant à transcrire dans la législation l'accord signé le 11 janvier dernier par le MEDEF et trois organisations syndicales (voir l’article « L’Accord de la Honte » du 12.02), vient en discussion à l’Assemblée Nationale. C’est la raison pour laquelle, au nom des Communistes de Sénart, j’ai interpelé Olivier Faure, député socialiste de notre circonscription, pour lequel le PCF/Front de Gauche avait appelé à voter lors du second tour des élections législatives de juin 2012.

Lire la suite...

 

LICENCIEMENTS BOURSIERS

logo_AN.jpgLes députés PCF/Front de Gauche viennent de déposer à l'Assemblée Nationale une proposition de loi visant à interdire les licenciements qui ne sont motivés par aucun motif économique mais lorsque l'entreprise qui les décide poursuit une stratégie d erentabilité financière audétriment de ses salariés, de l'emploi et de l'appareil productif .Cette proposition avait déjà fait l'objet d'une présentation, il y a tout juste un an, devant le Sénat. Et bien que la Gauche y soit majoritaire, même de peu, ce texte avait été rejeté car quelques voix lui avaient manqué.

Extraits de l'exposé des motifs

Lire la suite...

 

QUESTIONS au Président HOLLANDE (3)

Hollande_2012_-__lu_2.jpgMa dernière interpellation des « Questions au Président Hollande » date de tout juste 3 mois. Lui, cela fait 9 mois qu'il siège à l'Elysée et peut-on me dire ce qui a changé dans l'orientation des choix de la majorité ? A-t-elle infléchi sa politique ? Certes, mais toujours plus vers la Droite (cf article « La Porte de Droite »)

Aujourd’hui, après 9 mois sous les dorures des palais de la République, qu'attendent donc F.Hollande, ses amis et leurs alliés (Verts et Radicaux de Gauche), pour enclencher la première vitesse du train du changement au lieu de bloquer le frein à main, voire de mettre la marche arrière ?

Lire la suite...

 

C'EST QUI LES VOYOUS ?

Luttes-PSA1.jpgDepuis quelques temps, un spectre hante la France quant à la situation économique et social de notre beau pays à l’avenir radieux. S’agit-il de savoir pourquoi le gouvernement Socialiste-Vert tarde à mettre en œuvre une politique de Gauche ? Non. S’agit-il de s’interroger sur la déliquescence de notre industrie et l’explosion du chômage ? Pas davantage. Le sujet de préoccupation, en forme d’accusation le voici, bien plus mesquin : les salariés, notamment ceux qui se battent pour leur emploi, pour le maintien de la production en France et contre la fermeture de leur entreprise, ainsi que les syndicats qui les soutiennent, sont considérés comme les responsables des fermetures d’usines ! Décryptage…..

Lire la suite...

 

L' ACCORD de la HONTE

Vengeance__4.jpg

En nous étant présenté comme la panacée de la lutte contre le chômage en permettant l’adaptation de l’organisation du travail afin de rendre les entreprises françaises plus compétitives, l’ « accord compétitivité-emploi » signé il y a un mois entre le patronat et trois organisations syndicales seulement, de plus minoritaires, ne saurait être perçu autrement que comme une vaste farce s’il ne s’agissait d’un sujet aussi grave que le Droit du Travail.

La CFDT, la CFTC et la CFE/CGC ont en effet paraphé là plus qu’une entorse au Code du Travail, une véritable « contre-réforme », digne de l’ère Sarkozy. Alors que les deux principales organisations syndicales, FO et, surtout, la CGT n’ont pas signé ce texte qui enfonce un coin dans les garanties des salariés, le patronat se sent pousser des ailes pour aller plus loin d’autant que le gouvernement entend légiférer pour valider le texte.

Lire la suite...

 

Pourquoi nous disons que le Gouvernement fait fausse route…….

« l’Enfer est pavé de bonne intentions » dit-on (en allemand, à destination de J-M.Ayrault, éminent germanophone : « der Weg zur Hölle ist mit guten Vorsätzen gepflastert » ). En effet, ce n’est pas faute de dire et d’écrire de bonnes choses, dans les interviews, les attendus ou certaines mesures des projets de lois….., mais le gouvernement ne s’empêtre pas moins dans une logique contradictoire qui tourne au cercle vicieux : vouloir faire une politique de Gauche avec des recettes de Droite. Souvenons-nous : réduction des déficits, réduction du nombre de fonctionnaires, appel au privé en remplacement des services publics, exonérations en faveur des entreprises censées relancer l’emploi et la croissance,….ces recettes n’étaient-elles pas le « credo » sarkozo-fillonien, et en continuant ce parallèle religieux, véritables dogmes de l’orthodoxie libérale ?

Lire la suite...

 

CHOC de COMPÉTITIVITÉ …..de GAUCHE ?

Depuis 6 mois et l’arrivée des Socialistes au pouvoir, l’UMP, occupée à sa guerre de succession, s’est faite doublée, comme adversaire du gouvernement par tout ce que le patronat compte d’organisations, de ‘think-tanks’, voire même d’initiatives pseudo-spontanées . De démarches volatiles (au double sens du terme : rappelez-vous les « Geonspi », groupuscule disparu aussi vite qu’il était apparu, une fois, c’est vrai, qu’il eut obtenu satisfaction) en martelage du MEDEF, l’on n'entend plus qu’un mot en ce moment : « COMPÉTITIVITÉ » remis au goût du jour par Mme Parisot.

Lire la suite...

 

EXPLICATION de VOTE (2)

T_l__5.jpg Rebellote ! Les "Cocos" ont encore voté NON, .....contre le budget du Gouvernement socialiste, cette fois sous les dorures de la Haute-Assemblée : . ils font décidemment tout pour faire capoter "le changement (qui) est (pour) maintenant" ! C'est ce que l'on peut tirer comme conclusion du traitement de l'information par les médias qui, bien sûr, ne se sont pas empressés de tendre un micro à un sénateur communiste.

logo_S_nat.gif

Donc, rattrapons ici cet 'oubli' en donnant la parole à Eric Bocquet , porte-parole du groupe Communiste et Républicains au Sénat, et auteur d'un rapport sur l'évasion fiscale Bocquet_E.1.jpg

Lire la suite...

 

QUESTIONS au Président HOLLANDE (2)

Hollande_2012_-__lu_2.jpg

En juillet, il fallait « donner du temps au temps », plutôt au gouvernement, afin d’engager les réformes nécessaires à la sortie de crise. Les « Cent Jours » n’ont guère amené leur lot de mesures phares, même symboliques, puisque le « tournant de la rigueur » s’est produit au bout de deux mois. Désormais, ce sont ces six mois de gouvernement de la gauche socialiste et écologiste qui ne laissent pas d’interroger, non pas tant sur la volonté politique d’engager des réformes que sur la direction à prendre : à Gauche ou à Droite !?

Lire la suite...

 

La Cour des (bons) Comptes ?

Cour_des_Comptes_1.jpg Que demander à des énarques autre chose que des conseils de bonne gestion ? Qu’attendre donc de la Cour en dehors de recommandations afin de réduire les dépenses publiques ? Pourtant elle oublie de préciser que, même si les dépenses publiques augmentent dans l’absolu, elles n’entament pas davantage la richesse nationale puisque leur pourcentage reste stable par rapport au PIB, aux alentours de 52%.

Tout le monde, j’entends, les médias, la Droite et, malheureusement, le PS aussi, a repris le leitmotiv, déjà entonné durant les campagnes électorales, et n’a lu que ce qu’il voulait voir. On trouve toujours ce que l’on cherche, à savoir des arguments pour toujours plus de rigueur.

Lire la suite...

- page 1 de 2