VIVRE SAVIGNY-LE-TEMPLE (77) - Le blog d'Alain Briard

Mot clé - Droite

Fil des billets

ET DE TROIS !!!!

Tsipras.Victoire.20Sept.2.jpgTsipras a encore gagné ! Après sa victoire de janvier et le succès du « OXI » (« NON ») au référendum de juillet, il se trouve confirmé dans son poste de dirigeant pour engager les réformes dont la Grèce a besoin pour sortir du carcan libéral que veulent lui imposer la troïka et les dirigeants européens.Mais l’on est loin du triomphe en forme de diktat des mêmes le 18 juillet quand ils ont obligé le leader de Syriza à signer le plan « d’aide » : ici, point de coup de force d’institutions non élues et de dirigeants devenus illégitimes dans leur propre pays pour avoir trahi le mandat qui leur était donné ; non, à nouveau en Grèce, c’est la démocratie, mieux, le libre choix du peuple qui s’est exprimé ! Il va falloir en tenir compte !

Lire la suite...

 

GRÈCE  : OFFENSIVE contre la DÉMOCRATIE !

Pour autant, les Grecs ne se résignent pas. Ils continuent de dire «OXI» (« NON ») à l'accord : pour preuve, les milliers de manifestants qui se sont regroupés dans le centre d'Athènes & sur la Place Syntagma pour demander le rejet de l'accord conclu lundi à Bruxelles. Les parlementaires grecs, suprême affront, ont dû se prononcer sur l'accord conclu entre le gouvernement et les créanciers. Alexis Tsipras, le couteau sous la gorge, a mis sa démission dans la balance. C'est pourquoi la présidente du parlement grec, Zoé Constantopoulou, représentante de l'aile gauche de Syriza, a demandé aux députés de rejeter ce nouveau plan d'austérité exigé par les dirigeants européens en échange d'un troisième 'plan d'aide' à la Grèce. « (...), je pense que le devoir du parlement est de ne pas laisser le chantage se concrétiser »,

Lire la suite...

 

HOLLANDE, l'autre ..... « PRÉSIDENT des RICHES »

Hollande___son_ennemi.jpg « Moi Président » avait dit un jour, il y a longtemps, bien avant d’être au pouvoir, qu’il ne les aimait pas, les riches. Il en avait remis une couche en janvier 2012, lors de son meeting au Bourget en dénonçant « (s)on ennemi, la finance » qui « n’a pas de nom, n’est pas élu » mais qui, finalement, dirige le monde. Et, bêtes que nous sommes, nous l’avons cru ! Car, aujourd’hui, ceux qu’il n’aime pas, ses ennemis désormais, ce sont les pauvres, les « sans-dents » !

Lire la suite...

 

QUESTIONS au Président HOLLANDE (7) :

Hollande_2012_-__lu_1.jpg Voilà, çà y est, cela fait deux ans (et quelques jours) que François Hollande est assis sous les ors de l'Elysée et nous attendons toujours & encore que la Gauche soit au pouvoir ! C'est vrai que nous aurions dû y regarder à deux fois, ce 6 Mai 2012, avant de décider à quel(le) saint(e) nous vouer : Prudence est mère de sûreté ! Bref, voilà 2 ans, j'ai voté pour vous, Monsieur le Président, par discipline républicaine, par discipline de parti et par ma propre discipline (ce que j’appelle « mes principes ») ; et voilà 2 ans que vous trahissez mon vote & ma confiance !

Lire la suite...

 

4 Mensonges & 1 Atterrement

Arnaque_1.jpg Comment ne pas être atterré devant une telle mauvaise foi ! Le PS vient de distribuer un tract consternant intitulé « Changeons de majorité pour changer l’Europe ». Quelle plaisanterie si ce qui ressemble à un pamphlet sur papier glacé n’était pas une farce démagogique & mensongère sur les choix européens du Parti socialiste ! Comment le parti au pouvoir peut-il sciemment, en refusant d’assumer sa conception de l’Europe & ses choix économiques & sociaux, manier à ce point le mensonge et les contre-vérités ? Craint-il à ce point la sanction des urnes ? Il est en effet plus aisé de lancer des slogans accrocheurs, voire racoleurs que de proposer une construction nouvelle de l’Europe, une alternative au carcan financier de l’Union qui privilégie la fuite en avant austéritaire en mettant les Etats sous le joug des marchés financiers et des grandes firmes.

Revue de détail du contenu du tract-programme :

Lire la suite...

 

VALLS……hésitation au sommet de l’Etat

Valls.3.jpg

La Droite en rêvait, Hollande l’a fait : il a nommé un Premier ministre de Droite ! Vive la cohabitation entre un Président qui joue aux Trois Petits Singes et un Premier Ministre qui risque de singer un petit qui se prenait pour trois : Ministre de l’Intérieur, Premier Ministre & Président, à savoir Sarkozy.

Passons sur le portrait, tournant en boucle sur les média, du petit immigré espagnol naturalisé français et du jeune loup socialiste, élevé dans le sillage & dans l’ombre de Jospin, jusqu’au ministre de l’Intérieur maniant le bulldozer contre les Roms.

Après tout, ce qui nous intéresse, c’est ce que Manuel Valls propose comme « nouvelle » politique, comme « cap ». Mais là, désolé, le bât blesse, le choix de F.Hollande, c’est le dicton populaire : « Le remède est pire que le mal » !

Lire la suite...

 

ANALYSE des RÉSULTATS des ÉLECTIONS MUNICIPALES : des masques sont tombés !

CM_1.jpgQue dire sinon qu’en politique, c’est comme en physique-chimie. D’une part, les alternances Droite/Gauche font penser aux vases communicants ; d’autre part, rien ne se crée, tout se transforme : en premier lieu, les votes ! Bref, sans être un raz-de marée de Droite (dans de nombreuses communes, les candidats vainqueurs obtiennent moins de voix qu’en 2008, ex : Copé), celle-ci s’octroie plusieurs (grandes) villes socialistes, notamment en Bretagne, Poitou-Charentes & Aquitaine (Toulouse). Ces élections sont donc avant tout une claque pour le Parti socialiste. Malheureusement, le PCF a été entraîné dans cette vague de rejet de la politique hollandaise et plusieurs « bastions » sont tombés aux mains de la Droite. Et si le FN ne progresse pas tant que cela, ses victoires dans plusieurs communes n’en restent pas moins spectaculaires & interpellent tous les démocrates & républicains. Pourtant, le principal parti vainqueur de ce scrutin, c’est bel & bien celui de l'abstention !

Lire la suite...

 

Dassault ou la charité (bien) ordonnée (par le PS)

Dassault.1.jpg Serge Dassault, avionneur & propriétaire (entre autres journaux) du Figaro, mais surtout marchand d’armes & milliardaire, a pendant les années où il a sévi à Corbeil-Essonnes, accumulé les casseroles. Sans même parler de la dernière « péripétie » de l’« affaire » (tentative de meurtre sur un de ses obligés), rappelons que la justice avait émis de sérieux doutes sur la sincérité du scrutin et sur les curieuses méthodes de propagande durant les campagnes électorales des années 2000 lorsqu'il fut réélu maire de Corbeil-Essonnes. Mais Dassault, s’il n’est plus maire, reste sénateur. Et pour éviter d’être poursuivi comme un vulgaire voleur de bicyclette, il bénéficie, comme tous les parlementaires, d’un privilège rare : que l’assemblée où il siège lève son immunité parlementaire. Et il a fallu attendre un 3° vote, mais à main levée cette fois afin que chacun prenne ses responsabiltés, ce qu'ont toujours fait les sénateurs communistes !

Lire la suite...

 

Anniversaire : à Réaction, Réactionnaire & demi, ….

IVG-ultras.reacs.jpg Si l’on écarte les mobilisations patronales du type « Pigeons » & « Bonnets rouges », l’année 2013 a surtout été marquée, à Droite, par la mobilisation des anti-« mariage pour tous », à un tel point que, battant le pavé en continu, Frigide Barjot & ses acolytes sont apparus comme la véritable opposition aux Socialistes, l’UMP, sur le fond, étant d’accord avec la politique conduite par le couple Hollande-Ayrault.

Bis repetita en 2014 : les réactionnaires de tous poils sont de retour et montent de nouveau au créneau sur un thème « sociétal » : après leur refus de voir le mariage étendu aux homosexuels, ils s’en prennent cette fois à un droit conquis de haute lutte par les femmes (grâce aussi au courage politique d’une femme, de Droite, Simone Veil, soutenue en 1975 par la Gauche) : le droit à l’avortement (avec la contraception gagnée quelques années plus tôt), c’est-à-dire le droit pour les femmes de disposer de leur corps, de maîtriser leur sexualité & de décider de leur grossesse. Un fait est acquis aujourd’hui : c’est justement la remise en cause, en ce début de 21ème siècle des « droits acquis », qu’ils l’aient été dans l’entreprise ou dans la société !

Alors, à quand des manifs pour le rétablissement de la peine de mort ou le retour des procès pour sorcellerie ? A quand le retour, sinon de la corvée ou du servage, du moins de la semaine de travail de 50 heures ou du travail des enfants (en France du moins, car au Bengladesh …) ?

Lire la suite...

 

(D')accord ou pas d'accord pour les Municipales de 2014 ?

CM_1.jpg

L’Humanité titrait il y a peu, en évoquant l’état d’esprit & les principes qui guident les communistes concernant les élections municipales de mars 2014 : "démarche nationale, stratégies locales" . Qu'ils fassent le choix de listes d'union avec le PS ou de listes Front de Gauche, les communistes sont en effet mus par le même objectif : mettre tout en œuvre afin de constituer le plus large rassemblement à Gauche, avec ou sans le PS, ce dernier, soit parce qu’il se trouve en position hégémonique, soit parce qu’il considère qu’il incarne la Gauche à lui seul, n’hésitant pas à se passer de toute démarche à l’égard d’éventuels partenaires, voire à chercher des alliances ....au Centre (avec le MoDem à Clermont-Ferrand)

Lire la suite...

 

PAUVRES PATRONS !......?

Imp_ts__enfer_fiscal-_Une_Valeurs_actuelles1_.jpgImpôts, Charges & Taxes : à en croire les Unes et certains éditorialistes, les Français seraient saisis d’un « ras-le-bol fiscal ». Or, comme l’écrit Le Monde, « La France est un enfer fiscal bien connu doté d’oasis moins bien connus »  ; et encore, cette boutade ne reflète qu’une partie de la réalité, les oasis où patrons et hauts revenus savent venir se reposer, véritables paradis fiscaux hexagonaux, tandis que l’enfer fiscal est pavé de bonnes …..mesures gouvernementales, qui peuvent difficilement passées pour un carcan totalitaire ! Au final, plutôt que d’être de pauvres contribuables ployant sous le joug de l’impôt, les entreprises (et je ne vais pas parler de la situation individuelle des patrons, de leurs salaires stratosphériques, de leur optimisation fiscale et du « bouclier » de Sarkozy), profitent pleinement de dispositifs mis en place généreusement par les gouvernements, de droite & de "gauche"

Lire la suite...

 

Manuel Valls dans les pas (de l’oie) de Guéant, Hortefeux, Sarkozy ….& du F-Haine ?

Valls.3.jpg Selon Le Parisien, le Ministre de l'Intérieur serait un "bulldozer" ! . Etonnante image pour un ministre de la République, d’autant qu’elle s’accompagne d’un sondage où le dit-ministre recueille 71% d’opinions favorables quand le Président de la même république est tombé à 23% ! Et quand on sait que la Marine surfe sur les mêmes chiffres, cela doit interpeler tout bon …….républicain, démocrate & progressiste. Car, quand même, d’où lui vient cet excès d’honneur, alors qu’il ne mérite que de l’indignité ?

Lire la suite...

 

MORT de Clément MERIC

Clement_Meric.jpg

Un jeune homme de 18 ans est mort de ses blessures, suite à son agression, mercredi, par des « skinheads » près de la gare Saint-Lazare. L’émotion dominait jeudi soir place Saint-Michel parmi une foule compacte et diverse : cette émotion ne masquait cependant pas la colère, même si le moment était au recueillement et non à l’invective ou à la dénonciation gratuite (des paroles, des cris plutôt, interdisaient à « certains » de venir se joindre à la manifestation).

Lire la suite...

 

MORALISER la VIE POLITIQUE ? (1) ou "Pour la Forme"

Cahuzac.jpgJe me décide (enfin ?) à parler de « l'affaire Cahuzac », deux semaines jour pour jour après les aveux de l’ex-Ministre du Budget, deux semaines durant lesquelles la terre semble s’être arrêtée de tourner tant l’on nous a rebattu les oreilles sur le mensonge du spécialiste en implants capillaires. En charge justement de faire la chasse à la fraude et à l’évasion fiscales, on se demande comment le poste de Ministre des Finances a bien pu échoir à Cahuzac ? Ses révélations ont surtout donné lieu à un drôle de ballet de déclarations, sorte de valse hésitation, de la « Danse des Sept Voiles » (la « transparence » revendiquée) au lendemain du 2 avril, jusqu’à la « Danse macabre » (sus aux « populistes » !) une semaine plus tard suite aux mesures annoncées par l’exécutif..

Lire la suite...

 

Le VOTE de la HONTE sur l'ANI

Concrétisation dans la loi de l’accord du 11 janvier entre le MEDEF et trois syndicats, le vote de l’Accord National Interprofessionnel, dit logo_AN.jpgde « sécurisation de l’emploi » ne peut que susciter le même sentiment que l’accord lui-même, mais, partant, avec davantage d’indignation puisqu’il légalise un recul social, les députés s’étant auto-limités à amender ce texte conformément à la volonté du Président Hollande. Au fait, vous saviez que ce projet venait en débat à l’Assemblée ? Sans doute pas puisque depuis mardi 2 avril, jour du début de la discussion, les médias n’ont parlé que de « l’affaire Cahuzac »

Lire la suite...

 

Il faut faire payer …les Pauvres !

Cour_des_Comptes_1.jpg On n’arrête pas le progrès…..social ! Alors que le Gouvernement abuse des circonlocutions et autres périphrases pour nous expliquer qu’il faut se serrer la ceinture, cette haute et honorable institution qu’est la Cour des Comptes vient de trouver une recette imparable, et de plus compréhensible par tout le monde, pour résorber les déficits publics.

(Petite précision : la Cour des Comptes est chargée principalement de contrôler la régularité des comptes publics de l'État, des établissements publics nationaux, des entreprises publiques, de la sécurité sociale, ainsi que des organismes privés bénéficiant d'une aide de l'État ou faisant appel à la générosité du public. Elle ne manque pas d’épingler les dilapideurs d’argent public (qui font le régal de « Combien çà coûte ? »). Malheureusement, elle n’a pas son mot à dire sur l’utilisation des subventions d’Etat ou régionales par les entreprises privées !)

Lire la suite...

 

UMP : foire d'empoigne à l’ Usage des Médiocres Politicards

Quelle mascarade ! Quelle honte, même ! On en vient aux noms d'oiseaux et aux injures ! Belle image de la politique ! C’est pourquoi, sans s’appesantir sur ce spectacle navrant, il convient tout de même d’ en dire un mot, après deux semaines d’une insupportable pitrerie, relayée avec gourmandise par les médias, comme s’il n’y avait pas d’autres sujets plus brûlants à traiter ! UMP_guerre_3.jpg

Lire la suite...

 

CAS de CONSCIENCE

Il est rare que je m’exprime ici sur un thème dit de société, mais l’affaire est trop grave pour ne pas la verser au débat et ne pas voir qu’elle est symptomatique de la situation politique que connaît aujourd’hui notre pays. Ce sujet brûlant, c’est le mariage homosexuel, euphémisé en « mariage entre deux personnes de même sexe », et même en « mariage pour tous » (comme il y a le « sport pour tous », « la culture pour tous »,…. ) ! Homosexuels_1.jpg

En effet, cette question, au-delà des aspects juridique ou sociologique, amène à s’interroger sur la gestion de décisions politiques (mêmes polémiques) par un pouvoir légitime qui semble davantage préoccuper de rendre des comptes à ceux qui le dénigrent plutôt qu’à ceux qui l’ont fait roi.

Lire la suite...

 

CHOC de COMPÉTITIVITÉ …..de GAUCHE ?

Depuis 6 mois et l’arrivée des Socialistes au pouvoir, l’UMP, occupée à sa guerre de succession, s’est faite doublée, comme adversaire du gouvernement par tout ce que le patronat compte d’organisations, de ‘think-tanks’, voire même d’initiatives pseudo-spontanées . De démarches volatiles (au double sens du terme : rappelez-vous les « Geonspi », groupuscule disparu aussi vite qu’il était apparu, une fois, c’est vrai, qu’il eut obtenu satisfaction) en martelage du MEDEF, l’on n'entend plus qu’un mot en ce moment : « COMPÉTITIVITÉ » remis au goût du jour par Mme Parisot.

Lire la suite...

 

JE TE TIENS, TU ME TIENS...........

T_l__5.jpg Qu’est-ce qui fait courir les médias ? Qu’est-ce qui justifie cette frénésie de quête de sensationnel, de scoop, de « buzz », autour de la vie politique ? La presse (sérieuse) française, si vantée autrefois, est en voie de rejoindre Paris-Match, Voici et Jours de France : derrière la course à l’audience se cache une entreprise idéologique qui ne dit pas son nom, c’est-à-dire taire les voix discordantes qui ne se satisfont pas du « prêt-à-penser » et ne laisser comme choix que le « bonnet blanc et (le) blanc bonnet ». Et comme les différences sont minces entre ces (couvre-)chefs, qu'il il est donc difficile de dénicher de véritables clivages entre le libéralisme mâtiné de gaullisme à la Fillon, et le social-libéralisme dans lequel est englué le PS, que voulez-vous qu’il sorte d’autre que petites phrases, bons mots et idées courtes ?

Lire la suite...

 

Du Passé, Faisons Table Rose ?

Etat_-_1.jpg Allez, commençons par un jeu de mot pour rappeler la victoire du PS : mais il est évident qu' il y a longtemps que les socialistes ne chantent plus L'Internationale et ne se réclament plus de la révolution universelle des travailleurs. Désormais ils ont tous les pouvoirs en main, tous les rouages de l`Etat : le Président de la République, le gouvernement, les deux chambres du Parlement, la quasi-totalité des Régions, la grande majorité des Départements ainsi que celle des grandes villes, sans compter tous les organismes para-étatiques, agences, comités, conseils et autres (hautes) autorités dont les membres sont nommés par une ou plusieurs des institutions ci-dessus ! Question : que vont-ils faire de tout ce Pouvoir ?

Lire la suite...

 

La Cour des (bons) Comptes ?

Cour_des_Comptes_1.jpg Que demander à des énarques autre chose que des conseils de bonne gestion ? Qu’attendre donc de la Cour en dehors de recommandations afin de réduire les dépenses publiques ? Pourtant elle oublie de préciser que, même si les dépenses publiques augmentent dans l’absolu, elles n’entament pas davantage la richesse nationale puisque leur pourcentage reste stable par rapport au PIB, aux alentours de 52%.

Tout le monde, j’entends, les médias, la Droite et, malheureusement, le PS aussi, a repris le leitmotiv, déjà entonné durant les campagnes électorales, et n’a lu que ce qu’il voulait voir. On trouve toujours ce que l’on cherche, à savoir des arguments pour toujours plus de rigueur.

Lire la suite...

 

VAGUE ROSE

L_gislatives_2012.vague_rose.jpgSi l'on peut se satifaire de la victoire globale de la Gauche au soir du 17 juin, ne cachons pas notre déception quant aux résultats du Front de Gauche : 7 % au premier tour et au final, seulement 10 députés ,contre 19 auparavant, malgré un gain en voix et en pourcentage ! Sans vouloir polémiquer, les écolos, malgré leurs scores calamiteux à la Présidentielle et aux Législatives, en auront 19 : pas mal pour être la caution d'un PS hégémonique.

Lire la suite...

 

Hervé Kiteba-Simo ou la Droite camouflée

11__circons._3.jpg Si à l’UMP, certains n’hésitent plus à avouer ouvertement leurs sympathies pour les thèses du Front national, chez nous, un candidat bien connu des Savigniens (et depuis peu des Cessonnais), j’ai nommé le conseiller de l’opposition municipale, Hervé Kiteba-Simo, alias HKS, s’avance masqué et revendique son appartenance à tout, …..et même à la Gauche….mais surtout pas à la Droite, qu’il représente pourtant bel et bien localement.

Lire la suite...

 

BILAN de SARKOZY : « 5 ans, çà suffit » !

sarko_1.jpg « Je serai le président du pouvoir d’achat » : il avait raison, bien qu’il n’ait pas expliqué dans quel sens irait la courbe. Aujourd’hui, l’on peut vraiment affirmer qu’ il a été le président de la baisse du pouvoir d’achat

Et ce n’est pas vouloir faire preuve d’acharnement que de simplement dresser la liste, n’ayons pas peur du mot, des méfaits du sarkozysme ! Qu’il s’agisse de s’en prendre aux conquêtes sociales, de faire payer aux plus modestes et aux classes moyennes toujours plus pour des services publics vendus à l’encan, d’offrir cadeau sur cadeau aux possédants et aux plus riches, le mandat de Nicolas I°, tsar de la France éternelle, aura constitué un véritable recul de société, un retour en arrière de plusieurs décennies : en ce sens, Sarkozy, loin de tout modernisme, est bien un « réactionnaire »

Lire la suite...

 

« Comment peut-on être…..pour Bayrou ? »

bayrou_2.jpg L’on ne peut que pasticher cette sentence des Lettres Persanes de Montesquieu, lorsque l’on considère la stratégie du Modem et de son ‘leader’ et surtout lorsque l’on examine ses propositions. Comment quelqu’un, qui ne représente que lui-même, dont les amis changent allègrement de casquettes ou de vestes en fonction des circonstances ou des opportunités (notamment celles d’être élu), peut-il tromper son monde avec maestria ? Réponse : en en disant le moins possible de son programme et en taisant ses votes et ceux du MoDem dans les assemblées où ils siègent (Assemblée Nationale, Parlement européen et assemblées locales) ! Arnaque_1.jpg

Lire la suite...

 

SALE COPIEUR !

girouette_2.jpg

Depuis quelques semaines, la classe politique ainsi que les "experts" et les journalistes, redécouvrent, sinon les vertus, du moins le rôle de l’économie et du social comme moteur des sociétés ( "Marx est mort, vive Marx !" )

Finies les envolées politico-lyriques ou les phrases creuses (« il faut redonner du sens à…….. », « la France doit conserver son rang… ») ? Finis les discours technocratiques ou les leçons de gestion comptable ? Pas tout à fait encore, mais, échéances électorales oblige, l’idée fait son chemin de remettre l’économie, qui marchait sur la tête, sur ses deux pieds, voire trois : recettes, investissements et contrôle publics.Sentant le vent des inquiétudes des électeurs, la Droite n’hésite pas à tourner casaque, à endosser les habits du socialement correct, bref à retourner sa veste (comme chantait Jacques Dutronc dans « L’Opportuniste »).

Sarko_Napo_2.jpgMais le champion toutes catégories de l’exercice est bel et bien le Président-candidat Sarkozy : sauf qu’il pique au PCF et au Front de Gauche des idées qu’ils défendent depuis des lustres et auxquels le mini-Président restait sourd jusqu’ici !

Lire la suite...

 

SARKOZYLAND

Sarko_candidat_2.jpg

Le suspens était insoutenable ! ………….Quel scoop ! ………..Sarkozy candidat à sa propre succession, comment n’y avait-on pas pensé plus tôt ? Mais çà fait 5 cinq qu’il est candidat ! Depuis qu’il a été élu en 2007, il n’a eu de cesse de parcourir la France (au frais de la princesse) tel un prétendant battant le pavé, promettant un jour ce qu’il bafouait le lendemain, les métallos de Gandrange s’en souviennent bien. Il a eu à cœur, en permanence, de ne pas appliquer ce pour quoi il avait été élu (« travailler plus pour gagner plus ») et, au contraire, de proposer à sa majorité, mais non pas aux électeurs, un programme de combat contre le socle républicain en faveur des riches et des financiers (niches fiscales, paquet fiscal) et au détriment de l’immense majorité de notre peuple (hausse des tarifs de l’énergie, report de l’âge de la retraite, casse des services publics)

Lire la suite...

 

HKS, alias KITEBA, SI(tu aimes les gros)MO(ts)

CM_5.jpg

Quelle mouche a piqué Hervé Kitéba-Simo lors du dernier Conseil municipal du 3 février ? Sûrement pas la fameuse tsé-tsé, celle du sommeil ! Il s’est davantage comporté comme un véritable frelon, sortant son dard et frappant à qui mieux-mieux ! Le principal dossier concernait le « D.O.B. », le Débat d’Orientation Budgétaire, dossier politique s’il en est, puisqu’il indique les axes qu’entend privilégier la majorité municipale pour 2012, tout en écoutant les critiques de l’opposition, ainsi que (normalement) les propositions de cette dernière.

Or, l’on a eu affaire, de la part de Monsieur HKS, à une volée d’attaques grossières, voire personnelles, contre la majorité et le Maire.

Lire la suite...

 

Pour une autre Répartition des Richesses !

logo_S_nat.gif Annie David, sénatrice de l’Isère (groupe Communiste, Républicain & Citoyen), a été élue présidente de la Commission des Affaires Sociales. Avec Yves Daudigny, sénateur de l’Aisne (Socialiste) comme rapporteur général de la commission, elle a exprimé sa volonté de travailler ensemble au rétablissement d’une protection sociale financièrement viable et pérenne. Mais, élue de proximité, elle manifestait sa solidarité avec les organisations syndicales qui ont lancé le 11 octobre une journée nationale d’action interprofessionnelle pour exiger une autre répartition des richesses créées.

Lire la suite...

- page 1 de 2