Et au fur et à mesure de sa montée dans les sondages, a été constatée la remise en cause de la légitimité de sa candidature. Les moyens employés : disqualifier le programme avant de s’en prendre à l’homme ! Belle déontologie d’une presse qui se dit faire preuve de professionnalisme !

Déjà début 2012, une vague d’articles et de commentaires tendaient à renvoyer dos à dos Front National et Front de Gauche :

-Canal + au « Grand Journal » (le 9 février) cherchait les similitudes et les ressemblances

-Le Monde : un dessin de Plantu et le titre du journal voyaient converger deux populismes



Il a fallu que J-L.Mélenchon atteigne les 10% pour que les médias parlent enfin de son programme…….pour n’en dire que du mal. Comme par hasard, cela a correspondu à la Marche sur la Bastille le 18 mars puis à sa progression dans les sondages. : belle unanimité lorsque le même jour, le 5 avril, Le Nouvel Observateur, Le Monde et BFM (tiens, un site internet, un journal et une TV dans un même élan !) commentent « L’Humain d’Abord »: Front_de_Gauche_-_Programme.jpg

-BFM : un « programme déraisonnable et coûteux »

-Le Monde : le « programme s’affranchit des contraintes » : ben oui, quand on se fie à un club libéral, l’Institut Montaigne !

-Le Nouvel Obs’ : « Détonnant et déconnant », rectifié en « un programme économique irréaliste » : normal lorsqu’on s’appuie sur les arguments d’un autre think tank, proche du Medef, l’Institut de l’Entreprise !

-il faut dire qu’ Eric Le Boucher (ex-Le Monde) sur Slate.fr, avait montré la voie, justement le 18 mars : « le programme est un tissu de conneries »

A la limite, on peut comprendre, on peut dire que dans le cadre d’une campagne électorale, c’est de bonne guerre. Sauf qu’entre la critique normale, voire sévère, et le dénigrement systématique, le pas est vite franchi ; comment ne pas protester quand sur les plateaux TV et dans les studios de radios, lors d’émissions de « débats », il n’y aucun expert, journaliste ou représentant du Front de Gauche pour défendre ce programme ou du moins apporter une autre voix directement au téléspectateur ou à l’auditeur ?

Pire : on en est venu à l’invective ! Que de portraits à charge, quelle virulence des commentaires, contre Mélenchon lui-même, son passé, ses idées, ses projets, justifiant a-posteriori ses ‘coups de gueule’ envers les médias.

Guerre_Artillerie_lourde.jpg

Pour faire vite, soit Mélenchon est un doux rêveur, simpliste, sympa ou amusant ; soit c’est un type dangereux, partageux & assoiffé de sang !

Jugez plutôt !

1) SIMPLE & DRÔLE……. M_lenchon_Guignols.jpg

- « un rigolo de prétoire, un rigolo de JT » et son programme, « c’est populaire, c’est tendance (…), on est chez les comiques » (E.Le Boucher- Slate.fr, le 18 mars)

- « verbe haut et idées courtes, mi-tribun, mi-guignol » (C.Barbier- L’Express, le 14 mars)

- « son idéologie me paraît assez enfantine » (A.Duhamel – RTL, le 2 avril)

- « l’idiot utile de l’Elysée » et « le Zorro de la lutte des classes » (S.Raffy – site du Nouvel Obs’, le 16 mars)

- « un phénomène extrêmement vintage » (J.Macé-Scaron, de l’hebdo Marianne - sur I-Télé, le 2 avril)



2) ….. ou HORRIBLE COUPEUR DE TÊTESM_lenchon_coupeur_de_t_te.jpg

- « son idéologie trotsko-marxo-protecto-nationaliste » et « Mélenchon aime les effets de manche, y compris les manches de pioche » (C.Barbier – l’Express, le 14 mars)

- « il est habité par une sorte de haine » (I.Rioufol, du Figaro, sur I-Télé, le 5 avril)

- « terrible tribun robespierriste » (P.Assouline – Le Monde, le 6 avril)

- « il est l’héritier de la Terreur » (I.Rioufol – sur RTL, le 2 avril)

- « Mélenchon (…) veut revenir au kolkhoze » (Y.Thréard, du Figaro – sur I-Télé, le 2 avril)

- ‘last but not least’, il faut se méfier des « enthousiasmes collectifs organisés, tels qu’on les pratiquait dans l’Allemagne nazie et la Russie soviétique » (J.Julliard – Marianne, le 7 avril)

Ouf ! n’en jetez plus, l’Usine est pleine !

Alors que les mêmes et leurs journaux sont les premiers à dénoncer les propos violents, ils n’ont pas fait dans la dentelle. C’est vrai qu’ils rêvaient de débats polis entre gens du (même) monde dans des salons feutrés. Ils ont repris des accents que l’on croyait révolus, dignes des années 30, quand Maurras, leader de l’extrême-Droite, disait de Blum : « un homme à poignarder, et encore….dans le dos ».

Maurras …extrême-Droite…. : on pourrait donc attribuer ce florilège à Minute ou à National Hebdo !? Mais non, en majorité, des journalistes oeuvrant dans des journaux de « Gôche » (Le Monde, Marianne, Le Nouvel Obs’) !



Mais POURQUOI TANT DE HAINE ?

Sûrement parce que Mélenchon a fait mouche et appuyé là où çà fait mal. L’on a retrouvé les mêmes envolées verbales dégradantes que celles utilisées, en 2005 , lors des débats sur le référendum constitutionnel européen.

Il faut avouer que Mélenchon est venu, sinon mettre du piment, du moins, semer la zizanie dans le consensus Droite/PS, où les ‘adversaires’ ne se querellaient que sur « le sens de la rigueur » (F.Hollande) et la vitesse avec laquelle il fallait appliquer l’austérité.

Ainsi, et je pèse le mot, Mélenchon a mis de l’intelligence dans cette campagne, en :

  • expliquant les raisons de la crise (financière) à rebrousse poil des arguments dominants (trop de dépenses publiques)
  • proposant des solutions de nature à relancer l’économie (hausse des revenus et choix de la production) contre la démission devant les marchés (austérité pour les uns, cadeaux aux autres)
  • appelant une révolution citoyenne (mobilisation électorale et politique du peuple) contre les augures de la désespérance (‘on peut rien y faire’ et attente du ‘sauveur suprême’)
  • engageant à retrouver des idéaux à partir des besoins et des potentialités du pays (partager la richesse et non se serrer la ceinture)

Certes, le 6 Mai, il y a le 2° tour de la Présidentielle pour chasser Sarkozy. Mais, dans un mois, les Législatives permettront de reposer ces enjeux…….surtout si le nouveau Président se réclame être de Gauche !

Front de Gauche

article basé sur : ACRIMED (action-critique-médias), l’observatoire des médias : « Les éditocrates contre Jean-Luc Mélenchon »