La Droite, revancharde, & l'extrême-Droite, avide, n'avaient d'autre programme électoral, quand elles en avaient un, que de dénoncer la politique gouvernementale …...mais à rebours de la critique de Gauche …, à savoir que Valls ne va pas assez loin, en reprenant les arguments du MEDEF, dans le détricotage du Code du Travail ou dans les exonérations de charges patronales ! Pour autant, sans être naïf, ce scrutin comporte quelques motifs de satisfaction, quand ce ne sont pas des raisons de se réjouir ! (eh oui)



I- SOULAGEMENTS :

1) Si le 77 (re-)bascule à Droite (la Gauche l'avait emporté en 2004), aucun élu FN n'ira siéger à Melun, bien qu'il y avait , sur les 23 cantons, 16 duels Droite/FN et 2 duels FN/Gauche : au moins, sans illusion sur cette Droite, elle n'aura pas à négocier avec le FN et lui concéder des postes de vices-présidents car imaginez les choix des sbires de Le Pen, à l'écoute du discours du F'Haine, en matière de :

  • solidarité, quand il dénonce « les assistés du RSA » & prône la chasse aux fraudeurs, surtout quand ils sont bronzés !
  • collèges, et de cantines, quand il reproche aux personnes de confession musulmane, notamment à leurs enfants, de ne pas goûter aux joies du saucisson et de la côte de porc !
  • culture, considérée comme dégénérée parce qu'elle ne répond pas aux canons 'classiques' du modèle 'gréco-romain' (« dégénérée » comme la musique des années 1930, souvent écrite par des compositeurs de tradition juive, qualifiée de « entartete Musik » par les Nazis !)

2) Les 2 duels FN/Gauche s'annonçaient rudes, notamment à Mitry-Mory où le FN avait fait une percée inquiétante aux Municipales de l'an passé. Corneille-Margat_.jpgD'où ma satisfaction d'y avoir vu triompher le binôme Front de Gauche constitué de Bernard Corneille, conseiller sortant, et de ma camarade Marianne Margaté, dans un canton où se mène actuellement une lutte sociale importante pour le maintien de l'entreprise pharmaceutique/chimique Mitrychem.

3) Malgré sa défaite sur le canton, Marie-Line Pichery, maire de Savigny-le-Temple, soutenue par le PCF (Yves Francès, conseiller municipal communiste, était remplaçant de son binôme) conforte son ancrage sur sa commune : 11 points d'avance sur la Droite (55,5/44,5) contre moins de 4 aux Municipales de l'an dernier (51,7 / 48,3) !. MLP.2.jpg Ce qui manifeste bien, malgré une abstention forte, l'attachement des Savigniens aux valeurs de solidarité, de progrès social et la reconnaissance de l'attention portée par les élus de la Majorité aux plus fragiles, aux jeunes, aux personnes âgées.



II- ANALYSE

1) Le PS, notamment au niveau des 'Elephants', malgré ses incantations à « l'union de toute la Gauche » n'a pas su, ou voulu, rassembler.

Car, comment convaincre les militants et les élus PCF, ceux du PG et même des Verts quand même dans ses propres rangs, par les « Frondeurs », est dénoncée la politique du gouvernement ?

Comment convaincre ces mêmes élus et militants quand, pour le PS, l'union, signifie d'abord et surtout, « tout le monde derrière moi (le PS) et que pas une tête ne dépasse », ne laissant aucune marge au débat, encore moins de place aux propositions de ses partenaires.

Le Parti Socialiste porte, et lui seul, la responsabilité de la désunion et de sa défaite !!

2) Le Front de Gauche, et tout particulièrement le PCF, a bien résisté à la vague bleue et/ou bleue marine !

PCF-FG_2.jpgOui, car, si l'on prend les seuls cantons où il avait des candidats, il est en progression, et il n'a pas été rare de voir au 1er tour des scores de 8/10 %. Si l'Allier a été perdu (mais la majorité était fragile et la perte d'un canton à 48 voix y a suffi), le Val-de-Marne a été conservé sans coup férir.Favier.jpg

Mieux, dans des communes perdues l'an passé aux Municipales (Villejuif, Bobigny), le PCF devance la Droite !

3) Quant au PG, sa stratégie du « un pied dedans/un pied dehors » du Front de Gauche, à savoir : avec le PCF, sans lui (voire contre lui), avec les Verts ou sans les Verts, s'est avérée inopérante, voire néfaste : drappé dans son écharpe cramoisie « alla Mélenchon », plus rouge que lui tu meurs, il n'a eu de cesse de donner des leçons, brouillant le message en faveur d'une alternative à Gauche.

Moralité : continuons le combat (loi Macron II, loi Rebsamen, Super-Agglo & métropole: c'est déjà pas mal !!), poursuivons nos projets au bénéfice des populations et rendez-vous en décembre pour les Régionales !!

PCF-FG_1.jpg