Quand Saddam Hussein a attaqué l’Iran en 1980, tout le monde, en fait le monde occidental (nos chères démocraties), a applaudi & s’est réjoui de pouvoir contenir la contagion initiée par la révolution islamique iranienne.

Qui fournissait les armes à l’Irak ? Entre autres, la France et les Etats-Unis ! Et l’Iran, malgré l’embargo sur les armes contre ce pays, n’a pu tenir que grâce à l’aide militaire « en sous-main » …..d’Israël, trop content de voir s’affronter deux Etats musulmans et de diviser le monde arabe ; et………des Etats-Unis (devenue l’affaire de l’Irangate)

Mais quand il s’est attaqué à la « monarchie » du Koweit ( décrite à l’époque comme "un puits de pétrole sous un tas de sable" !), illico-presto, on lui a fait savoir : PAS TOUCHE !

"CA DEPEND, SI Y'A DU .....PETROLE"

Nos gouvernants ont donc l’interventionnisme & l’ingérence à géométrie variable, et l’argument de préserver les populations civiles n’y change rien.

Guerre_P_trole.jpg

Quand « nos » intérêts sont menacés (approvisionnement en pétrole, accès à une voie de communication, position géo-stratégique,… ), on n’hésite pas à intervenir militairement, en général pour écraser des Etats du Tiers-Monde qui n’ont pas les moyens de résister.

Ou bien quand « nos » amis sont menacés, en général, des dictateurs bon teint, on leur envoie en renfort un commando de paras de la Légion : les « va-t’en-guerre », hommes politiques qui n’ont même pas fait leurs ‘3 jours’ et autres galonnés qui mettent le traillis pour le 14 juillet, se font un plaisir de déployer les gadgets achetés à Messieurs Dassault et Lagardère.

Vous allez dire : « BRIARD nous fait encore le coup du néo-colonialisme ! Ce bon vieux temps est révolu ; aujourd’hui, on intervient au nom des Droits de l’Homme et de la liberté des peuples, Môssieu » Autres temps, autres mœurs ? Pas si sûr !

En relisant l’histoire de la colonisation, on trouve d’étranges parallèles et, quelque soient les auteurs, ils sont unanimes à reconnaître que les interventions militaires du passé ont toujours trouvé un prétexte, mais que la raison profonde était bien l’occupation et l’exploitation des territoires conquis (Lyautey en Afrique au début du XX° siècle, l'expédition franco-anglaise de Suez en 1956,....)

Si les Droits de l’Homme avaient une véritable valeur universelle («Partout & Toujours »), l’armée française n’aurait pas laissé massacré le quart de la population du Rwanda, la communauté internationale ne laisserait pas Israël s’asseoir impunément sur les résolutions de l’ONU et laisser mourir la population de Gaza, l’Europe aurait empêcher Madame Thatcher de laisser mourir de faim Bobby Sands et ses compagnons…………

Mais l’histoire nous rattrape déjà. La question se pose à nouveau de savoir s’il faut bombarder un autre pays dont les forces de répression ont reçu l’appui d’une armée étrangère ? Cela ne vous dire rien ? C’est vrai, on ne parle que de la Libye et depuis hier de la Syrie !

CONNAISSEZ-VOUS LA PLACE DE LA PERLE ?

Bahrein.jpg Depuis deux semaines, à Bahrein, « monarchie » pétrolière s’il en est, la répression bat son plein avec le renfort de soldats envoyés par l’Arabie Saoudite ! L'opposition crie à "l'occupation étrangère" et à "l'ingérence", l'état d'urgence a été décrété et la police , assistée d’hélicoptères, a réprimé dans le sang des manifestants qui avaient investi la Place de la Perle (leur « Place Takhir »), au centre de la capitale Manama, & des dizaines de blessés ont été pourchassés par les forces de sécurité jusque dans les hôpitaux !

« Nos chères démocraties » s’en offusquent-elles ? Silence radio à Paris, à l'Elysée, à la Chancellerie et dans les médias! Quant aux USA, ils ne vont tout de même pas cracher dans la soupe ! Bahrein est l’un des principaux alliés des Américains & des Saoudiens et les navires US y sont comme des poissons dans l’eau (base navale de la V° Flotte US) !