Dans un article du début de la semaine dernière, anticipant la déclaration de candidature de N.Sarkozy, le journal présente l’apparente fébrilité qui accompagne l’entourage du Président-futur candidat.

PORTRAIT PLUS (Christine) CLAIR QU ' OBSCUR

L’on a droit à un descriptif apparemment neutre des préoccupations du futur (mais désormais vraiment) candidat. Rien d’un panégyrique ou, à l’inverse, d’un portrait acerbe, voire au vitriol.

En y regardant de plus près, on peut cependant y détecter comme un relent de révérence, voire de déférence, Le_Monde_2.jpg qui se glisse, subrepticement, entre les lignes. L’on ne découvre en fait rien de neuf, aucune véritable information, aucune analyse. L’exercice tient plus de la chronique mondaine que de l’éditorial !

Oui, cet article m’a davantage fait penser à une rubrique de Christine Clair (celle qu’on appelle "la petite sœur des riches") dans le Figaro-Madame alors qu’on est en droit d’attendre un papier politique digne d’une campagne présidentielle dans un journal du calibre du Monde

Justement, en parlant de calibre, aujourd’hui Le Monde se fait de plus en plus « descendre », autant pour sa ligne éditoriale que pour ses relations avec les milieux d’affaires (il serait irrévérencieux de lier la première aux seconds). Plusieurs livres, qui ont bien sûr déplu, en ont stigmatisé les dérives (La Face caché du "Monde", Le Cauchemar médiatique,….), notamment sous la direction de Colombani. C'est vrai qu'avoir eu Alain Minc comme administrateur, çà marque, et il doit en rester quelque chose…….. !

La preuve ? "le grand quotidien du soir" nous ressort, dans un autre 'article', la vieille rengaine du couple Brun/Rouge

AMALGAME INDIGNE…..et STUPIDE

Revoilà donc le couplet tant rebattu de la prétendue collusion du couple Brun/Rouge, ou si vous préférez du PCF et de la Gauche radicale avec l'extrême-Droite, alors que l'histoire, partout et toujours, montre que les victimes des fascsites sont avant tout les communistes et les progressistes.

"Mélenchon/Le Pen, le match des populismes " comme a donc titré Le Monde ! Pourquoi pas "Mélenchon/Le Pen, même combat" ?

M_lenchon_1.jpgPourquoi cet acharnement à vouloir lier le candidat du Front de Gauche à la Présidente du parti d’extrême-Droite ? FN_-_Marine_1.jpg

Peut-être parce que plus personne ne peut cacher, sondages à l’appui, le désarroi des classes populaires dont le vote sera l’enjeu et scellera le sort du Premier tour de la Présidentielle le 22 Avril prochain.

Peut-être parce que Nicolas Sarkozy ne peut s’empêcher de lorgner vers cet électorat qu’il avait su séduire en 2007 et qui s’est définitivement détourné de lui depuis.

PLUS ROYALISTE QUE LE ROI

  • Pourquoi cet acharnement alors que les propositions des 2 candidats s’opposent quasiment sur tout, sur les questions sociales et d’emploi (salaires, retraite), sur l’économie (rôle du secteur public), sur l’Europe (rôle de l’Euro), sur les questions de société (éthique, homosexualité) ?
  • Pourquoi cet acharnement alors que les électeurs du FN ne se trompent pas d’adversaire ? Ils ont été interrogés sur leur intention de vote si Mme Le Pen n’était pas candidate (si elle n’obtient pas ses 500 signatures, hein : ah, c’est dur d’être démocrate avec les adversaires de la démocratie). Eh bien, ils choisiraient de voter d’abord pour…….Sarkozy, ensuite pour ……..Bayrou !

Ouf, c’est rassurant. ''Cela nous incite à intensifier notre combat contre l’extrême-Droite, un des axes majeurs de notre campagne.

Quant au journal Le Monde, nous lui laissons son champion.......ou plutôt son ...... Joker !

  Sarko_Joker.jpg