Ministre de l’Intérieur, il est le garant, plus que tout autre, de l’application des lois de la République, notamment celles qui concernent la sécurité des personnes, la laïcité (il a en charge les cultes), mais surtout la prévention des crimes & délits, ainsi que la recherche, l’arrestation et la présentation des auteurs devant la justice.

Or, de quels succès peut se targuer Manuel Valls ?

  • S’est-il attaqué à la délinquance financière & à la fraude fiscale, qui occasionnent des milliards de manque à gagner pour les caisses de l’Etat ?
  • S’est-il attelé à démanteler les circuits du grand banditisme & les réseaux mafieux qui contrôlent des pans entiers de l’économie ?
  • S’en est-il pris aux trafics de drogue & à la circulation des armes qui gangrènent les quartiers populaires ?


Le Défonceur de la Veuve & l’Orphelin (des camps Roms)Valls.bulldozer_Huma_.jpg

NON, rien de tout cela ! Sa bravoure n’a consisté qu’à faire raser de misérables camps de Roms, population démunie, victime expiatoire de passeurs et autres chefs de clans sans scrupules !

Alors oui, si Môssieu Valls s’en prend à ceux qui profitent de la misère humaine, aux trafiquants qui tirent avantage du désespoir de ces Roumains & Bulgares, paria dans leur propre pays, mais aussi des Afghans, Irakiens, Congolais, …..qui fuient leur patrie en guerre ou la misère, là oui, l’on pourrait l’applaudir !

NON plus, Môssieu Valls n’a rien à redire lorsque son compère du Budget, Moscovici, supprime des postes de douaniers ; lorsque le projet de « transparence de la vie politique », initié à la suite du scandale Cahuzac, accouche d’une souris, et ne crée aucun moyen supplémentaire en faveur des services chargés de traquer la « délinquance en col blanc », financiers truands & blanchisseurs d’argent sale !

NON, rien !! Niente, Nada !! Seulement, quelques haussements de menton, des menaces prononcées d’une voix grave.



Manuel valse avec Marine ?

Ce comportement résonne d’autant plus étrangement, qu’en parallèle, une autre « personnalité préférée des Français », aussi haute dans les sondages, est en train de gagner, elle & son parti, une respectabilité aussi surprenante que dangereuse.

En effet, Le F-Haine est en passe de réussir son aggiornamento : sa dé-diabolisation par un discours démagogique, au sens propre, de nature à attirer le chaland-électeur grâce à un programme consensuel.

Cherchez l’erreur !

  • à ma droite (extrême !) : un Front National qu’on invite partout (Philippot !), même dans les causeries de salon, lui offrant sur un plateau (TV) une respectabilité inattendue
  • à ma « Gauche » : un ministre, d’un gouvernement qui se réclame de Gauche, qui manipulant les engins de chantier alors qu’il devrait conduire « le TGV du changement » (clin d'oeil au responsable PS de Moissy-Cramayel), tombe dans le populisme, à tel point que la Droite applaudit des deux mains

Valls_1.jpg



Le Bulldozer plus fort que le Kärcher & les Charters

Un autre qui se haussait du menton, en même temps que sur ses talonnettes, c’était Sarkozy. Lui qui déclarait qu’il allait « nettoyer les cités au Kärcher » ! Quels mépris pour les gens modestes qui y résident !

Cruel parallèle : Valls ou le mépris pour les Roms !

Donc, aujourd’hui, Valls est bien dans la même ligne (de Droite) que la politique répressive des Ministres de l’Intérieur de Droite des années 2000 : Sarkozy (sous Chirac), Hortefeux & Guéant (sous Sarkozy). Quelle filiation !

Je m’apprêtais à publier cet article que j’apprends qu’une jeune Kosovare de 15 ans a été appréhendée en pleine sortie scolaire ! Comme il y a peu un lycéen arménien !



« Jusqu’où ne montera-t-il pas » ….dans la chasse aux sans-papiers ?

Comme ceux-là même qui affrétaient des avions pour renvoyer les sans-papiers chez eux, Valls déclare doctement que « les Roms ont vocation » à retourner dans leur pays. Heureusement que la France fut plus généreuse dans les années 30, en accueillant les juifs d’Europe de l’Est victimes des pogroms nazis. En accueillant aussi, en 1936 et après, car ils fuyaient la guerre civile & la dictature de Franco, les Espagnols….comme le père de Môssieu Valls.

Sans nier que l’immigration est un phénomène complexe (allers-retours patrie d’origine/pays d’accueil, regroupement familial, accueil pour soins, solidarité communautaire, … mais aussi passeurs, « patrons », « cousins » & autres marchands de sommeil), l’on ne saurait considérer que le recours vallsien aux mâchoires des Caterpillar soit constitutif d’une politique, a fortiori dans un pays (encore) considéré comme un exemple d’intégration.

Là où le bât blesse, c’est bel & bien l’absence d’une vraie politique de coopération avec les pays d’émigration, en favorisant leur développement. On préfère continuer à jouer les gendarmes & les donneurs de leçons !