VIVRE SAVIGNY-LE-TEMPLE (77) - Le blog d'Alain Briard

Politique nationale

Fil des billets

Ces Milliards qui nous asphyxient !

Çà y est ! Les différents ministres du Budget socialistes y sont enfin parvenus ! À force de tailler à la serpe dans les ressources des collectivités territoriales, ils ont fini par jouer à l’ « effet de ciseau » : si les budgets des départements et des communes ont pu, jusqu’à l’an passé, être équilibrés sans trop de souci, cette année plusieurs d’entre eux et elles vont devoir réduire leurs services quand ce n’est pas carrément en supprimer.

De fait, on ne peut pas soutenir les collectivités qui assurent désormais la plus grande part des services publics (c’est cela l’Etat libéral !) lorsque l’on a fait le choix de favoriser « le GRand KÂpitÂl » comme disait Georges Marchais !

Lire la suite...

 

VALLS……hésitation au sommet de l’Etat

Valls.3.jpg

La Droite en rêvait, Hollande l’a fait : il a nommé un Premier ministre de Droite ! Vive la cohabitation entre un Président qui joue aux Trois Petits Singes et un Premier Ministre qui risque de singer un petit qui se prenait pour trois : Ministre de l’Intérieur, Premier Ministre & Président, à savoir Sarkozy.

Passons sur le portrait, tournant en boucle sur les média, du petit immigré espagnol naturalisé français et du jeune loup socialiste, élevé dans le sillage & dans l’ombre de Jospin, jusqu’au ministre de l’Intérieur maniant le bulldozer contre les Roms.

Après tout, ce qui nous intéresse, c’est ce que Manuel Valls propose comme « nouvelle » politique, comme « cap ». Mais là, désolé, le bât blesse, le choix de F.Hollande, c’est le dicton populaire : « Le remède est pire que le mal » !

Lire la suite...

 

VIVE L'IMPÔT !

argent_-_fisc_3.jpg Face à l’offensive du patronat & de la Droite, il convient de rappeler quelques principes républicains & de vie en société. Il est vrai que l’on peut aussi rappeler à F.Hollande sa promesse d’engager une grande réforme fiscale qui permettrait de réhabiliter l’impôt, mais surtout d’en faire un outil de justice sociale & d’efficacité économique. D’autant que ceux qui n’ont pas de critique plus virulente contre les impôts, taxes & autres prélèvements sont ceux qui profitent le plus, qu’il s’agisse des niches fiscales, des exonérations mais aussi de l’accès à tout ce qui est réalisé grâce à l’argent public en termes d’infrastructures (TGV, aéroports) ou d’équipements (loisirs & culture)

Lire la suite...

 

Toujours plus fort ……dans l’ « Effort »

Sant__1.jpg Cette fois, c’est la Ministre de la Santé qui abuse du superlatif : « effort historique » s’agissant de la réduction des dépenses de santé pour diminuer le « trou » de la Sécu, objectif avoué du projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale pour 2014. Certes, contrairement à la méthode Sarkozy qui consistait à faire payer toujours plus les usagers, le gouvernement a heureusement renoncé à de nouveaux déremboursements de médicaments ou à de nouvelles franchises. Mais si le contenu est quelque peu différent, la philosophie de combler les déficits au nom de la rigueur budgétaire reste dans le sillon creusé par la Droite pendant dix ans.

Lire la suite...

 

RETRAITES : Propositions Alternatives

Retraite_Vivre.jpg Le Gouvernement et ses courroies de transmission idéologiques (CFDT, Terra Nova, ...) nous serinent que « l’on ne peut pas faire autrement », sans vouloir entendre ceux qui ont à cœur de défendre le modèle français de protection sociale. Ayrault a reçu les syndicats mais est resté sourd à leurs propositions, qui, certes, prennent le contre-pied de son projet de loi. Mais l’entreprise de désinformation institutionnelle ne saurait tuer le débat public. Ainsi, quant à tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les retraites mais que les « experts » n’osent vous raconter, Catherine Mills, Maître de Conférences à l’Université Paris-I Panthéon Sorbonne, et Frédéric Rauch, rédacteur en chef de la revue Économie et Politique, apportent un démenti cinglant à la logique libérale du projet gouvernemental.

Lire la suite...

 

EFFORT ! QUEL EFFORT ?… ou le CHANGEMENT dans la CONTINUITÉ

Ayrault.1.jpg Çà y est …., enfin …, ouf, il était temps……Ayrault a annoncé que l'Etat allait faire un effort « sans précédent » pour le budget 2014 : 15 milliards ! Chouette, de l’argent pour financer l’éducation, la santé, l’emploi, le logement, la culture !

Ben…. Non ! Ce sont 15 milliards d’économies, selon l’orthodoxie libérale, désormais bien en cour à l’Elysée, à Matignon & à Bercy. Il ne s’agit en fait que de la reconduction du budget 2013 dont 10 milliards avaient déjà été votés pour cause de rigueur budgétaire. Pourtant, il convient de se rappeler, malgré le discours rigoriste, les 20 milliards octroyés aux entreprises (crédit impôt compétitivité)

Lire la suite...

 

Plan de rattrapage pour l'Education

logo_S_nat.gif Michel Billout, Sénateur communiste de notre Département, soucieux, en cette deuxième rentrée sous l'ère de François Hollande, de la situation de l'Ecole en Seine-et-Marne, a interpelé Vincent Peillon, Ministre de l'Education Nationale sur les mesures qu'il entend prendre afin que nous ne soyons plus, en tant que département à la plus forte croissante démographique, notamment en termes de Jeunesse, le parent pauvre de l'Île-de-France, comme nous le sommes déjà en matière d'emploi, de santé et de transport.

Voici le texte de sa question écrite au Ministre

Lire la suite...

 

L’Hôtel-Dieu ou la preuve par l’absurde

H_tel-Dieu_Paris_1.bmp L’Assistance Publique a programmé la fermeture du service des urgences du plus ancien hôpital de Paris. Convaincue par l’idéologie, libérale comme par hasard, de réduction des dépenses publiques, la direction de l’AP-HP entend prendre des mesures de « saine gestion ». Mais plutôt que d’engager la concertation avec les personnels soignants et les usagers, la direction, tel un patron-voyou, a préféré agir dans l’urgence et la filouterie : le 2 août dernier, au petit matin, des membres du comité de soutien des urgences de l'Hôtel-Dieu ont bloqué une tentative de déménagement en catimini d'une vingtaine de lits du service de médecine interne, justement un des services d'aval des urgences, là où sont accueillis les patients dont le cas réclame une attention particulière !

Lire la suite...

 

Cri d'Alerte pour les Hôpitaux de Seine-et-Marne

logo_S_nat.gif Michel Billoux, sénateur communiste de notre département, a interpelé la Ministre des Affaires sociales & de la Santé sur la situation des hôpitaux publics du Sud-Seine-et-Marne, alors que, malgré le changement de gouvernement, c'est la même politique libérale qui s'applique, avec fermetures de lits et de services, et que les cliniques et autres groupes privés se frottent les mains devant la perspective des juteux partenariats public/privé.

Lire la suite...

 

LICENCIEMENTS BOURSIERS

logo_AN.jpgLes députés PCF/Front de Gauche viennent de déposer à l'Assemblée Nationale une proposition de loi visant à interdire les licenciements qui ne sont motivés par aucun motif économique mais lorsque l'entreprise qui les décide poursuit une stratégie d erentabilité financière audétriment de ses salariés, de l'emploi et de l'appareil productif .Cette proposition avait déjà fait l'objet d'une présentation, il y a tout juste un an, devant le Sénat. Et bien que la Gauche y soit majoritaire, même de peu, ce texte avait été rejeté car quelques voix lui avaient manqué.

Extraits de l'exposé des motifs

Lire la suite...

 

HÔPITAUX PUBLICS : LA SAIGNÉE

Hopital_-_casse_de_H__pas_silence.jpg Face à la politique qui consistait sous Sarkozy à démanteler le service public de santé, à fermer des hôpitaux de proximité ou à supprimer des services jugés non rentables (Loi HPST), les annonces de la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, sont les bienvenues, d’autant que le rapport Couty devrait aller dans le sens du retour à la notion de service public hospitalier. En attendant, services qui ferment, pénurie de lits et sabrage des budgets continuent d’être le quotidien des praticiens et des usagers. Quant aux projets en suspens, entre la privatisation de l'hôpital de Melun et le cadeau offert par le SAN à un plateau de spécialistes, ils ne vont pas dans le sens d'un meilleur accès aux soins d'une population sénartaise croissante et dont une frange se paupérise !

Lire la suite...

 

Il faut faire payer …les Pauvres !

Cour_des_Comptes_1.jpg On n’arrête pas le progrès…..social ! Alors que le Gouvernement abuse des circonlocutions et autres périphrases pour nous expliquer qu’il faut se serrer la ceinture, cette haute et honorable institution qu’est la Cour des Comptes vient de trouver une recette imparable, et de plus compréhensible par tout le monde, pour résorber les déficits publics.

(Petite précision : la Cour des Comptes est chargée principalement de contrôler la régularité des comptes publics de l'État, des établissements publics nationaux, des entreprises publiques, de la sécurité sociale, ainsi que des organismes privés bénéficiant d'une aide de l'État ou faisant appel à la générosité du public. Elle ne manque pas d’épingler les dilapideurs d’argent public (qui font le régal de « Combien çà coûte ? »). Malheureusement, elle n’a pas son mot à dire sur l’utilisation des subventions d’Etat ou régionales par les entreprises privées !)

Lire la suite...

 

L'APPEL de GRIGNY

HLM_2.jpgEn décembre dernier, des acteurs de la Politique de la Ville se sont retrouvés dans cette commune de l'Essonne pour réfléchir ensemble à ce que devrait être, dès aujourd’hui, une politique ambitieuse en faveur des communes constituées de quartiers populaires. Cette ambition, c’est faire en sorte que tout un chacun, comme ailleurs sur des territoires moins stigmatisés, puisse pleinement jouir de ces droits fondamentaux que sont l’accès à l’emploi, au logement, à la santé, à la culture,…..bref, que le socle républicain y soit restauré, quand ce n'est purement refondé ! J’ai participé à cette journée riche en échanges et propositions. Voici le texte que les participants ont décidé d’adopter comme « Charte »

Lire la suite...

 

Pourquoi nous disons que le Gouvernement fait fausse route…….

« l’Enfer est pavé de bonne intentions » dit-on (en allemand, à destination de J-M.Ayrault, éminent germanophone : « der Weg zur Hölle ist mit guten Vorsätzen gepflastert » ). En effet, ce n’est pas faute de dire et d’écrire de bonnes choses, dans les interviews, les attendus ou certaines mesures des projets de lois….., mais le gouvernement ne s’empêtre pas moins dans une logique contradictoire qui tourne au cercle vicieux : vouloir faire une politique de Gauche avec des recettes de Droite. Souvenons-nous : réduction des déficits, réduction du nombre de fonctionnaires, appel au privé en remplacement des services publics, exonérations en faveur des entreprises censées relancer l’emploi et la croissance,….ces recettes n’étaient-elles pas le « credo » sarkozo-fillonien, et en continuant ce parallèle religieux, véritables dogmes de l’orthodoxie libérale ?

Lire la suite...

 

CHOC de COMPÉTITIVITÉ …..de GAUCHE ?

Depuis 6 mois et l’arrivée des Socialistes au pouvoir, l’UMP, occupée à sa guerre de succession, s’est faite doublée, comme adversaire du gouvernement par tout ce que le patronat compte d’organisations, de ‘think-tanks’, voire même d’initiatives pseudo-spontanées . De démarches volatiles (au double sens du terme : rappelez-vous les « Geonspi », groupuscule disparu aussi vite qu’il était apparu, une fois, c’est vrai, qu’il eut obtenu satisfaction) en martelage du MEDEF, l’on n'entend plus qu’un mot en ce moment : « COMPÉTITIVITÉ » remis au goût du jour par Mme Parisot.

Lire la suite...

 

EXPLICATION de VOTE (2)

T_l__5.jpg Rebellote ! Les "Cocos" ont encore voté NON, .....contre le budget du Gouvernement socialiste, cette fois sous les dorures de la Haute-Assemblée : . ils font décidemment tout pour faire capoter "le changement (qui) est (pour) maintenant" ! C'est ce que l'on peut tirer comme conclusion du traitement de l'information par les médias qui, bien sûr, ne se sont pas empressés de tendre un micro à un sénateur communiste.

logo_S_nat.gif

Donc, rattrapons ici cet 'oubli' en donnant la parole à Eric Bocquet , porte-parole du groupe Communiste et Républicains au Sénat, et auteur d'un rapport sur l'évasion fiscale Bocquet_E.1.jpg

Lire la suite...

 

EXPLICATION de VOTE (1)

T_l__5.jpg Rompant avec un ‘black-out’ ante-diluvien, depuis quelques semaines, la presse, tous azimuts, retrouve l’existence du PCF et de ses élus : les communistes devraient s’en féliciter s’il ne s’agissait pour les médias, télévisions, radios et journaux confondus, ceux appartenant aux milliardaires sarkozistes comme ceux relevant du service public, de nous faire ressortir du placard pour mieux nous discréditer à l’occasion des débats, au Parlement, sur des textes majeurs comme la programmation budgétaire ou le financement de la Sécurité sociale.

Donc, plutôt qu’un long exposé, voici les attendus qui ont amené les parlementaires communistes à refuser de voter les projets de programmation des finances publiques 2012-2017 et le projet de loi de finances pour 2013 logo_AN.jpg

Commençons par l’Assemblée Nationale, avec André Chassaigne, président du groupe communiste. Chassaigne_2.jpg

Lire la suite...

 

QUESTIONS au Président HOLLANDE (2)

Hollande_2012_-__lu_2.jpg

En juillet, il fallait « donner du temps au temps », plutôt au gouvernement, afin d’engager les réformes nécessaires à la sortie de crise. Les « Cent Jours » n’ont guère amené leur lot de mesures phares, même symboliques, puisque le « tournant de la rigueur » s’est produit au bout de deux mois. Désormais, ce sont ces six mois de gouvernement de la gauche socialiste et écologiste qui ne laissent pas d’interroger, non pas tant sur la volonté politique d’engager des réformes que sur la direction à prendre : à Gauche ou à Droite !?

Lire la suite...

 

QUESTIONS au Président HOLLANDE (1)

Hollande_2012_-__lu_2.jpg

Finalement, c’est le cœur gros que je me résous à poursuivre mes interviews imaginaires du candidat devenu Président, d’où le changement d’intitulé. Voulant être « normal » (sic !), il donne l’impression que le costume de Président ne lui sied pas. Cela ne me gêne en rien : mieux vaut un Président discret mais efficace qu'un gesticulateur dont on a vu pendant 5 ans les effets de manche et le bling-bling, sans parler de ses propos de charretier ! Oui mais voilà, voulant « donner du temps au temps », son gouvernement n’a pas encore vraiment enclenché la marche avant du train de la Gauche , censée s’engager sur la voie du « Changement, (c’est maintenant) »

Lire la suite...

 

ECOLE GRATUITE (& LAÏQUE) ?

_cole_RM.jpg

En cette rentrée 2012, qu’en est-il vraiment de ce symbole de notre socle républicain et en même temps principe constitutionnel, lorsque la Confédération Syndicale des Familles estime que, pour ce mois de septembre, la part des dépenses scolaires représente 36% du budget d’une famille avec deux enfants ? S’il est admis par tous ( ??) que cela doit être ainsi, et qu’ouvertement, pas même la Droite n’a jamais remis en cause ce principe, il faut bien avouer la réalité est loin de correspondre au vœu de Robespierre !

Lire la suite...

 

EMPLOI : PRIORITÉ des FRANÇAIS

Ce qu’électeur veut, le gouvernement peut ?!…..à condition que l’on empêche les patrons-voyous de sévir, à savoir punir ceux qui utilisent des méthodes illégales pour faire taire les salariés demandant de meilleures conditions d’emploi ou qui n’hésitent pas à mettre la clé sous la porte, volontairement, après avoir dilapidé les richesses des entreprises. travail_1.jpg

En effet, qui crée la richesse sur le lieu de travail, sinon ceux qui produisent, à savoir les salariés ? Eh oui, messieurs les patrons, sans les ouvriers, employés, cadres et ingénieurs, que sont vos millions de « capitaux investis », sinon des « chiffons de papier »

Lire la suite...

 

ECOLE du 77 en DANGER

Décidément, la Seine-et-Marne est bel et bien un territoire délaissé par les pouvoirs publics. Alors que l’Etat nous demande d’accueillir toujours plus de logements, mais qu’on ne voit point arriver les emplois ; qu’il veut nous faire croire que le 77, ce sera bientôt l’Arabie Saoudite ou le Qatar parce que son sous-sol regorgerait de gaz de schiste ; ce qui fait la vie des habitants et des salariés au quotidien est systématiquement laissé à vau-l’eau ou démantelé : les transports, la santé et l’éducation. L’école : parlons-en !

Lire la suite...

 

SANTE en DANGER (1)

« La santé n'est pas une marchandise et l'hôpital public n'est pas une entreprise privée » : ce slogan du PCF n’est pas une phrase vide de sens. Faîte sienne dans son programme, le Front de Gauche entend expliquer en quoi la Loi HPST (Bachelot) est venue renforcer la mise à mal des hôpitaux publics par la tarification à l’acte (la fameuse T2A) et la ‘rationalisation’ des charges et des coûts, donc des soins et des moyens humains. Par ailleurs, le scandale du Médiator a pointé du doigt le poids du lobby pharmaceutique, jusqu’au sein du gouvernement, afin de faire la loi concernant les médicaments (mise sur le marché, prescription par les médecins et remboursement par la Sécu). Sauf que cela a un coût et le gouvernement de se retrouver piégé à son propre jeu de réduction des dépenses de sécurité sociale, d’où déremboursements et ponction sur les mutuelles.

Sant__9.jpg

Lire la suite...

 

CADEAU de DEPART

Il fallait bien qu’après 5 ans de faveurs à l’adresse du patronat, Sarkozy termine son mandat en beauté par un (ultime ?) cadeau aux employeurs. Ceux-ci vont en effet être autorisés à flexibiliser l’emploi en touchant à la durée du travail et au salaire sans l’accord du salarié.Cette idée géniale s’appelle, il fallait le trouver, « accords compétitivité-emploi » (sic !). Ainsi, la Droite offre aux patrons le droit de modifier unilatéralement le contrat de travail de leurs salariés, enfonçant un coin supplémentaire dans le Droit du Travail.

Lire la suite...

 

TOUT est POLITIQUE

PL_2.jpg Pierre Laurent, secrétaire général du PCF a répondu à l’invitation de la CGT à faire participer les forces politiques au meeting qu’elle a organisé sur la défense de la Retraite. Il s’y est rendu en conduisant une délégation du Parti, aux côtés des autres représentants du Front de gauche et du candidat commun à l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon. Dans son courrier, P.Laurent rappelle la nécessaire « indépendance des organisations syndicales et politiques ». La retraite étant une question de société qui engage « I'avenir commun de toutes les générations », « toutes les forces politiques et sociales attachées » à notre système par répartition doivent «investi(r) le débat public »

Lire la suite...

 

Pour une autre Répartition des Richesses !

logo_S_nat.gif Annie David, sénatrice de l’Isère (groupe Communiste, Républicain & Citoyen), a été élue présidente de la Commission des Affaires Sociales. Avec Yves Daudigny, sénateur de l’Aisne (Socialiste) comme rapporteur général de la commission, elle a exprimé sa volonté de travailler ensemble au rétablissement d’une protection sociale financièrement viable et pérenne. Mais, élue de proximité, elle manifestait sa solidarité avec les organisations syndicales qui ont lancé le 11 octobre une journée nationale d’action interprofessionnelle pour exiger une autre répartition des richesses créées.

Lire la suite...

 

Ah, RIGUEUR, Quand Tu Nous Tiens !

Cà y est, après un été morose, le coup de massue des frères Tap’Dur, le couple Sarkozy-Fillon, vient de tomber : hors l’aggravation de la situation actuelle, point de salut ! « Résorption des déficits », « réduction de la dette », rééquilibrage des comptes publics » et, dernière invention, « La Règle d’Or », sont, répétées en leitmotiv, les solutions miracles pour « sortir de la crise ».

Argent_1.jpg

Qu’en est-il vraiment, si l’on examine les raisons de cette crise, qui a de quoi inquiéter lorsque l’on voit le sort réservé à la Grèce ?

Lire la suite...

 

LES COLLECTIVITES à la CASSE TERRITORIALE

Sarkozy entend maîtriser tous les pouvoirs. Il détient déjà l'exécutif (gouvernement et ministères dociles), le législatif (le Parlement godillot), les médias (TV et radios publiques aux ordres ; TV, radios et presse privées de ses amis Dassault, Bolloré, Bouygues et Lagardère) Là où il maîtrise moins, voire peu, ce sont les collectivités territoriales, qui constituent un îlot de résistance à sa politique

Lire la suite...

 

Les ELUS COMMUNISTES chez le PREFET

Fin juin, une délégation d’élus de l’ADECR 77, conduite par Michel Billout, Sénateur, et Corinne Dupont, Maire de Mitry-Mory, et dont faisait partie votre serviteur, rencontrait le nouveau Préfet du département, Monsieur Pierre Monzani, afin d’échanger sur les inquiétudes des élus locaux concernant la présentation du schéma départemental de coopération intercommunale. Pr_f.77.jpg

Lire la suite...

 

La Loi NOME va nous faire péter un câble (électrique)

Energie_-_Electricit__-_Centrales_nucl.2.jpg La loi sur la Nouvelle organisation du marché de l'électricité (NOME) est entrée en vigueur le 1er juillet 2011. Elle va contraindre EDF à céder jusqu'à un quart de la production de ses centrales nucléaires à ses concurrents (GDF Suez, Poweo, Direct Energie, etc…, donc des entreprises entièrement privées, même GDF) à un prix de gros défini par arrêté ministériel. Cette loi n’est rien d’autre qu’un coin enfoncé au cœur même du service public de l’énergie, au détriment de l’usager : c’est le sens du vœu proposé par le groupe communiste, au nom de la majorité municipale, et adopté par le Conseil municipal de Juin

Lire la suite...

- page 1 de 2