Hollande___la_Finance___son_amie___dixit_La_Tribune_.jpg Le président, à la faveur du drame de Charlie Hebdo, entend capitaliser sa cote et retrouver la faveur des Français ! Mais n’est pas Giscard qui veut, jouant de l’accordéon avec les éboueurs ; ou Chirac, palpant le cul des vaches ; ou encore Mitterrand, qui « cro(yait) aux forces de l’esprit » ! Quelle mascarade, quelle tristesse plutôt : alors que tous les indicateurs sont dans le rouge, que même au sein de son propre parti, les voix se font plus nombreuses pour un infléchissement de sa politique économique & sociale, le Président François Ier (mais ni roi, ni pape) a montré le vide sidéral de ses ambitions qui se limitent à l’accueil des Jeux Olympiques de 2024.